NOUVELLES

L'Ukraine s'éloigne de l'UE "de façon évidente", selon Varsovie

22/01/2014 04:03 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

La politique des autorités ukrainiennes éloigne ce pays de l'Union européenne et ne permet pas d'espérer un retour de l'Ukraine à ses aspirations européennes, a déclaré mercredi le ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski.

L'Ukraine "s'éloigne de l'Union européenne de façon évidente et rien ne semble indiquer qu'elle fera demi-tour", a déclaré M. Sikorski aux journalistes.

"Nous appelons les deux parties à la retenue mais la raison première de ce qui s'est passé, c'est l'abandon du chemin vers l'Europe et des réformes, et l'adoption (par le parlement ukrainien) de lois répressives", a-t-il estimé dénonçant "la kleptocratie et la répression" en Ukraine.

Le président polonais Bronislaw Komorowski s'est, lui, entretenu au téléphone avec son homologue ukrainien Viktor Ianoukovitch.

"Profondément inquiet de l'aggravation du conflit interne en Ukraine, il a appelé à l'arrêt de l'effusion du sang", selon son conseiller Jaromir Sokolowski, cité par l'agence PAP.

Le chef d'Etat polonais a également salué un début du dialogue entamé par le président ukrainien et trois dirigeants de l'opposition.

M. Komorowski devait encore s'entretenir mercredi avec l'ex-champion du boxe Vitali Klitschko.

Pour sa part, le chef de la diplomatie lituanienne Linas Linkevicius, a appelé mercredi à "une action unie" de la part de l'UE.

"Le scénario brutal qui se développe actuellement (à Kiev) requiert une réaction unie de l'UE. Les appels au dialogue (étant) inefficaces, vient le temps des sanctions ciblées", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Les violents affrontements entre manifestants pro-européens et forces de l'ordre ont fait cinq morts à Kiev, après deux mois d'une confrontation qui tourne à la guérilla urbaine et a provoqué lundi de vives réactions de l'UE et des Etats-Unis.

bur-bo/gg

PLUS:hp