NOUVELLES

Le pétrole en nette hausse à New York, porté par l'optimisme sur la demande

22/01/2014 09:47 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

Les cours du pétrole coté à New York ont ouvert en nette hausse mercredi, dans un marché enhardi par l'amélioration des perspectives économiques mondiales, de bon augure pour la demande pétrolière.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars, dont c'était le premier jour de cotation, gagnait 81 cents, à 95,78 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), évoluant à son plus haut niveau depuis le 2 janvier.

"Il semble que le marché continue à ressentir l'impact du rapport de l'AIE", l'Agence internationale de l'énergie, qui a revu en hausse ses attentes de demande mondiale dans un document publié mardi, a estimé Matt Smith, de la note d'information pétrolière Daily Distillation.

L'AIE prévoit une demande mondiale accrue de 1,3 million de barils par jour (mbj) cette année par rapport à 2013, avec une consommation mondiale record d'or noir de 92,5 mbj, contre 92,1 mbj prévus en décembre.

Et selon lui, "les courtiers anticipent désormais le fait que nous verrons de la croissance au sein des pays développés comme des pays émergents", au lendemain de l'annonce par le Fonds monétaire international (FMI) d'un relèvement de ses prévisions de croissance mondiale, pour la première fois en près de deux ans.

La relative faiblesse du dollar mercredi face aux autres grandes devises mondiales accentuait la tendance haussière du marché. En effet, la baisse du billet vert rend plus intéressants les achats de brut libellés dans cette monnaie pour les acheteurs munis d'autres devises.

D'autre part, l'anticipation "d'une nouvelle diminution des stocks de produits distillés dans le rapport sur les réserves hebdomadaires de brut aux Etats-Unis demain (jeudi) (pour la semaine achevée le 17 janvier) aide le marché de l'or noir à monter pour la troisième séance consécutive", a ajouté M. Smith.

Le département américain de l'Energie (DoE) avait fait état la semaine dernière d'un recul de 1 million de barils pour les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), et d'une nouvelle baisse des stocks de brut de quelque 8 millions de barils au cours de la semaine achevée le 10 janvier.

Traditionnellement publié chaque mercredi par le DoE, ce rapport ne sera rendu public que jeudi cette semaine, en raison de la fermeture des marchés financiers américains lundi pour cause de jour férié aux Etats-Unis.

ppa/sl/sam

PLUS:hp