NOUVELLES

Le gouvernement argentin serre la vis sur les achats à l'étranger via internet

22/01/2014 07:39 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

Le gouvernement argentin, qui cherche à stopper la fuite de devises vers l'étranger, a annoncé un durcissement des contrôles pour les achats effectués à l'étranger par internet.

A partir du mardi 21 janvier, les personnes désirant effectuer des achats à l'étranger via le web devront remplir un formulaire sur le site internet de l'Afip, l'administration fiscale, "qui aura caractère de déclaration sous serment", a annoncé l'Afip dans un communiqué.

Les achats effectués par les Argentins à l'étranger via internet sont déjà imposés à 50% pour les produits dont le prix est égal ou supérieur à 25 dollars.

Voyant ses réserves en devises baisser ces dernières années, le gouvernement argentin a lancé une série de mesures destinées à freiner l'hémorragie. L'accès au dollar américain a été limité, de même que les importations, et les détenteurs de cartes de crédit émises par les banques d'Argentine sont taxés à hauteur de 35% du montant de leurs achats à l'étranger.

Sur internet, le pourcentage d'achats effectués auprès d'entreprises étrangères est passé de 7,5% en 2012 à 13,5% en 2014, selon la présidente de la Chambre du commerce électronique Patricia Jebsen. Aucun chiffre n'est toutefois disponible sur le montant en devises de ces transactions.

Les réserves en devises de l'Argentine se sont dangereusement réduites ces trois dernières années, passant de 52 à un peu moins de 30 milliards de dollars.

dm/ag/fw

PLUS:hp