NOUVELLES

La dette publique de la zone euro en baisse pour la première fois depuis 2007

22/01/2014 05:10 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

La dette publique de la zone euro s'est établie au troisième trimestre à 92,7% du PIB, en baisse pour la première fois depuis six ans, a annoncé mercredi l'office statistique de l'UE Eurostat.

"A la fin du troisième trimestre 2013, le ratio de la dette publique par rapport au PIB s'est établi à 92,7% dans la zone euro, contre 93,4% à la fin du deuxième trimestre 2013, soit la première baisse en termes absolus depuis le quatrième trimestre 2007", a indiqué Eurostat.

Le montant de la dette de la zone euro s'est réduit à 8.841,823 milliards d'euros, contre 8.875,107 milliards au trimestre précédent.

Pour l'ensemble de l'UE, le ratio a très légèrement augmenté, passant de 86,7% à 86,8%, principalement du fait des effets de taux de change, selon Eurostat.

Par rapport au troisième trimestre 2012, le niveau de dette publique a cependant encore augmenté tant dans la zone euro (de 90,0% à 92,7%) que dans l'UE à 28 (de 84,9% à 86,8%).

A la fin du troisième trimestre 2013, les ratios de dette les plus élevés ont été enregistrés en Grèce (171,8%), au Portugal (128,7%) et en Irlande (124,8%), --trois pays sous programme d'assistance financière de l'UE et du FMI--, ainsi qu'en Italie, elle aussi dans la tête du peloton avec une dette représentant 132,9% de son PIB.

Les taux les plus faibles sont en Estonie (10,0%), en Bulgarie (17,3%) et au Luxembourg (27,7%).

La France se situe exactement dans la moyenne européenne, avec un taux de 92,7% (soit une dette d'un peu plus de 1.900 milliards d'euros), contre 93,6% au trimestre précédent (-0,9 point).

Dix pays ont enregistré une hausse du niveau de leur dette publique par rapport au deuxième trimestre, notamment Chypre (+11,0 points), le Luxembourg (+4,6) et la Grèce (+3,0). Les baisses les plus marquées ont été observées au Portugal (-2,6 points), en Finlande (-2,5), en Belgique (-1,5) et en Allemagne (-1,4).

jlb/cel/fw

PLUS:hp