NOUVELLES

L'identité du porte-drapeau du Canada à Sotchi sera dévoilée jeudi à Ottawa

22/01/2014 01:52 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT
PC/Paul Chiasson

MONTRÉAL - Alexandre Bilodeau, Charles Hamelin et Jasey-Jay Anderson. Ces trois athlètes québécois font figure de favoris pour porter le drapeau du Canada lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi.

Le Comité olympique canadien (COC) procédera à l'annonce du candidat choisi, jeudi matin, à Ottawa. D'ici là, les spéculations vont bon train.

Sur la base du traditionnel principe de l'alternance entre athlètes francophones-anglophones et féminins-masculins, les chances que l'heureux élu soit un Québécois sont bonnes.

La patineuse de vitesse Clara Hughes, à l'ouverture, et la patineuse artistique Joannie Rochette, à la fermeture, ont été les porte-drapeaux à Vancouver, il y a quatre ans.

Aux Jeux d'été de Londres en 2012, le triathlète Simon Whitfield, à l'ouverture, et la joueuse de soccer Christine Sinclair avaient obtenu le privilège.

Le skieur acrobatique Alexandre Bilodeau représente un excellent choix, à titre de premier athlète canadien à décrocher une médaille d'or olympique dans ses terres, à Vancouver. Mais comme sa compétition a lieu au début des JO, peut-être déclinerait-il l'inivitation.

«C'est une opportunité exceptionnelle, a dit Bilodeau, concernant la possibilité d'être retenu. C'est un grand honneur pour moi de faire partie de ces noms-là. Il y en a beaucoup d'autres qui auraient pu être inclus dans la liste, parce qu'il y a tellement d'athlètes extraordinaires. C'est une délégation avec beaucoup de profondeur qui s'en va à Sotchi et peu importe qui sera choisi, on pourra être très fiers de l'appuyer.»

Charles Hamelin a été le seul double médaillé d'or canadien à Vancouver, en patinage de vitesse courte piste. Mais comme Bilodeau, Hamelin entre en action tôt après le début des Jeux et il est confronté à un calendrier très chargé.

La candidature du planchiste Jasey-Jay Anderson est fort intéressante. L'athlète âgé de 38 ans en sera à ses cinquièmes JO, lui qui s'est couvert d'or à Vancouver. Il est le surfeur des neiges canadien le plus décoré sur la scène internationale.

La hockeyeuse Hayley Wickenheiser en sera également à ses cinquièmes JO d'hiver. Mais comme elle a lu le serment de l'athlète à la cérémonie de Vancouver et que la joueuse de hockey Danielle Goyette a porté le drapeau à l'ouverture des Jeux de Turin en 2006, on optera sans doute pour quelqu'un d'autre.

Les patineurs artistiques Tessa Virtue et Scott Moir ainsi que Patrick Chan représentent de beaux fleurons.

D'autres médaillées d'or de Vancouver, la surfeuse des neiges Maëlle Ricker, la patineuse de vitesse Christine Nesbitt et la bobeuse Kaillie Humphries, sont aussi des candidates de choix.

Le skieur alpin Erik Guay serait un autre bon choix. À Vancouver, il a raté une médaille de peu, terminant cinquième dans les deux courses auxquelles il a pris part. Cette saison, il connaît beaucoup de succès après avoir subi une opération à un genou. En décembre, il a remporté une 21e médaille sur le circuit de la Coupe du monde, améliorant le record canadien de Steve Podborski.

Crosby?

Le nom de Sidney Crosby est évoqué, mais l'attaquant vedette des Penguins de Pittsburgh est en action dans la LNH le 7 février, soirée de la cérémonie d'ouverture en Russie.

Crosby a été le héros de la dramatique victoire du Canada contre les États-Unis en finale olympique, il y a quatre ans.

Le défenseur Zdeno Chara a été choisi le porte-drapeau de la Slovaquie et il a demandé aux Bruins de Boston la permission de s'absenter afin de s'acquitter de la tâche. Contrairement à la Slovaquie, qui a remporté trois médailles seulement à Vancouver, le Canada regorge de candidats de prestige.

Interrogé sur le sujet en fin de semaine dernière, Crosby a répondu ne pas avoir eu vent de rien.