NOUVELLES

Yémen: des amis de l'otage sud-africain collectent de l'argent pour la rançon

21/01/2014 03:35 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

Des amis de l'enseignant sud-africain retenu en otage au Yémen ont lancé mardi une collecte pour payer la rançon de 3 millions de dollars réclamée par ses ravisseurs qui menacent de l'exécuter.

"La situation a poussé des hommes d'affaires locaux et amis des Korkie à lancer une campagne pour lever des fonds pour la libération de Pierre", selon un communiqué diffusé au nom de la famille. Les donateurs peuvent cotiser par sms, internet ou virement bancaire.

Pierre Korkie, 56 ans, enlevé avec son épouse par Al-Qaïda le 27 mai 2013, est en mauvaise santé.

Ses ravisseurs avaient menacé de l'exécuter vendredi faute de rançon, avant qu'un nouveau délai de trois semaines ne soit accordé par l'intermédiaire de l'association humanitaire sud-africaine Gift of the Givers, qui avait obtenu la libération de son épouse début janvier.

Pierre Korkie avait été enlevé en compagnie de sa femme dans la ville de Taëz, au Yémen, où le couple vivait depuis quatre ans.

L'Afrique du Sud a dépêché vendredi son vice-ministre des Affaires étrangères Ebrahim Ebrahim au Yémen.

Des centaines de personnes y ont été enlevées ces 15 dernières années. Presque toutes ont été libérées saines et sauves, la plupart du temps en échange de rançons. Les otages sont utilisés comme moyen de pression sur le gouvernement central.

jcm/clr/cpb/mba

PLUS:hp