NOUVELLES

Open d'Australie - Eugenie Bouchard: "Ce n'est pas exactement une surprise"

21/01/2014 02:37 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

La jeune Canadienne Eugenie Bouchard, qualifiée pour les demi-finales de l'Open d'Australie, a expliqué mardi qu'elle avait toujours eu confiance en elle-même et que ce n'était "pas exactement une surprise" pour elle qui travaillait depuis longtemps dans ce but.

Q: Qu'est-ce qui a fait la différence dans ce match contre la Serbe Ana Ivanovic ?

R: "Je me suis accrochée, battue. Je l'avais déjà jouée une fois. Mais je pense qu'elle évolue à un bien meilleur niveau aujourd'hui. Elle jouait très bien. Il fallait juste que j'essaie de rester avec elle, de contrôler le point un peu plus. Dans le deuxième set, j'ai décidé d'utiliser un peu plus mon coup droit et ça a bien fonctionné. Je suis devenue plus agressive."

Q: Vous n'avez pas semblé affectée par l'enjeu ?

R: "J'ai essayé de rester calme. Je me sentais confiante. Après la perte du premier set, j'ai essayé de me concentrer sur ce que je devais faire pour gagner chaque point, pour essayer de la maintenir sous pression et d'avancer. C'est ce qui m'a permis de rester calme. Je sentais que mon jeu s'améliorait au fur et à mesure du match. Je pense avoir bien géré le fait d'être devant. J'ai juste essayé de continuer à jouer et à lui mettre la pression."

Q: Y a-t-il une part de rêve dans ce qui vous arrive ?

R: "Non. C'est quelque chose que je fais depuis que j'ai cinq ans, pour lequel j'ai travaillé ma vie durant et sacrifié beaucoup de choses. Donc ce n'est pas exactement une surprise. Je m'attends toujours à bien faire. Je suis juste contente d'avoir franchi cette étape. Mais je n'en ai pas fini. J'ai un match jeudi. Je l'attends avec impatience."

Q: Comment envisagez-vous cette demi-finale contre Li Na ?

R: "C'est une grande championne. Elle a gagné un titre du Grand Chelem également. Ce sera très difficile. Je l'ai jouée une fois à Montréal il y a deux ans. Ca avait été un match serré. C'était l'un de mes premiers gros matches. Ce sera intéressant de la jouer. Elle est très solide, très forte du fond du court. Ce sera difficile, mais j'attends ça avec impatience."

Q: Vous sentez-vous prête à gérer l'attention qui va se porter sur vous ?

R: "Je ne sais pas. J'essaie de faire avec. Comme je l'ai déjà dit, ce n'est pas une énorme surprise parce que j'ai toujours cru en mes capacités. C'est quelque chose pour lequel je travaille depuis longtemps. Ce n'est pas quelque chose de soudain. Je veux juste continuer comme ça. Et s'il y a plus d'attention autour de moi, et bien c'est une bonne chose."

Q: Qu'est-ce que ça fait d'être une joueuse de tennis dans un pays de hockey ?

R: "Et bien espérons qu'on accordera un peu plus d'attention au tennis maintenant. C'est sûr que ce n'est pas le sport le plus populaire là-bas. Mais c'est en train de grandir. Je pense que ça s'améliore. J'essaie juste de faire de mon mieux pour moi-même et pour mon pays également."

Propos recueillis en conférence de presse

cyb/ig

PLUS:hp