NOUVELLES

Nicolas Anelka mis en accusation pour sa "quenelle" (Fédération anglaise)

21/01/2014 04:14 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

Le footballeur français Nicolas Anelka a été mis en accusation par la Fédération anglaise (FA) pour avoir célébré un but par une "quenelle", geste considéré par certains comme étant antisémite, a-t-on appris auprès de la Fédération.

Anelka, 34 ans, avait déclenché une tempête médiatique en célébrant le 28 décembre un but face à West Ham par une "quenelle" - un bras tendu vers le bas, l'autre bras replié touchant l'épaule -. Il a nié être antisémite, évoquant un "geste anti-système".

Anelka a désormais jusqu'à jeudi 18h00 GMT pour accepter ou contester cette mise en accusation. En fonction de sa décision, la Fédération annoncera ensuite une éventuelle sanction.

L'ex-international français risque une suspension d'au moins cinq matches, selon le nouveau règlement anti-discrimination de la FA introduit en mai dernier.

Lundi, le sponsor maillot de West Bromwich, Zoopla, a annoncé mettre un terme à son contrat avec le club de Premier League en fin de saison après le geste controversé d'Anelka.

Ce geste fait grande polémique en France mais a aussi traversé la Manche, sans que cela n'empêche le Français de continuer à jouer, comme ça a encore été le cas lundi soir.

L'ancien international avait nié sur son compte Twitter toute connotation politique ou religieuse et avait expliqué qu'il s'agissait d'un geste "anti-système", une "dédicace à Dieudonné", et qu'il n'était lui-même "bien sûr ni antisémite ni raciste".

Inventé par Dieudonné, un humoriste français controversé et condamné à plusieurs reprises par la justice française pour ses propos sur la Shoah et les Juifs, la "quenelle" a été notamment qualifiée de "salut nazi inversé" par le président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme), Alain Jakubowicz.

bur-jk/ig

PLUS:hp