NOUVELLES

Journalistes exclus d'un point de presse : la FPJQ dénonce la conduite de Labeaume

21/01/2014 03:46 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) condamne la décision du maire Labeaume d'exclure certains journalistes de son point de presse, lundi soir, lors du conseil municipal.

Invités à se présenter au bureau du maire, des journalistes ont décidé de compléter, dans un premier temps, le point de presse amorcé avec le chef de l'opposition, Paul Shoiry.

Or, lorsque cette entrevue s'est terminée quelques minutes plus tard, le maire leur a refusé l'accès à son bureau, en affirmant aux deux journalistes du Journal de Québec qui s'y trouvaient : « il est trop tard, ils ont fait leur choix ».

À leur sortie, toutefois, les journalistes du quotidien ont partagé leurs enregistrements avec leurs confrères laissés sur le pas de la porte.

La FPJQ affirme qu'il s'agit d'un « excès de colère indigne de la fonction d'un maire qui pénalise toute la population ».

Interrogé, mardi, par des journalistes sur sa conduite de la veille, le maire a affirmé qu'il s'agissait d'un simple problème d'organisation. « Je suis de bonne foi, je suis disponible, mais essayez de vous organiser pour qu'on ne répète pas », a-t-il conclu.

PLUS:rc