NOUVELLES

JO-2014 - Ski alpin - Le mode d'emploi

21/01/2014 09:33 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Mode d'emploi des épreuves de ski alpin des jeux Olympiques de Sotchi.

La compétition

Principe: le ski alpin est un sport de glisse consistant à descendre le plus vite possible sur des skis une piste jalonnée de portes.

Dix épreuves (5 messieurs, 5 dames): descente, super-G, super-combiné, slalom géant et slalom

Lieu de compétition: Rosa Khutor

Dates de compétition: 9, 10, 12, 14, 15, 16, 18, 19, 21 et 22 février.

Les épreuves:

Descente: épreuve reine du ski alpin, elle consiste à dévaler le plus rapidement possible la pente en suivant un tracé. La descente, la plus vieille des disciplines, est de la vitesse pure, les skieurs atteignant des pointes à 140, 150 km/h, 161,9 km/h étant le record. Elle exige du courage.

Super-G: le super-géant, apparu en 1982 et admis aux JO en 1988, est l'autre discipline de vitesse. C'est un compromis entre la descente et le slalom géant. Le tracé moins long que la descente est jalonné de portes beaucoup plus espacées qu'en géant, mais apportant à cette épreuve une touche de technicité. C'est aussi la discipline d'instinct des vitesses dépassant souvent les 100 km/h: contrairement à la descente, elle n'est pas précédée par des entraînements.

Slalom: à l'inverse de la descente qui est de la glisse pure, le slalom est l'épreuve technique par excellence. Il se tient sur la piste la plus courte, truffée de piquets rapprochés qui obligent à des virages très courts. Le slalom est disputé en deux manches. En seconde manche, le départ est donné dans l'ordre inverse du classement de la première manche, le skieur ayant réalisé le meilleur premier chrono s'élançant ainsi le dernier. Les deux temps sont additionnés pour donner le classement final.

Slalom géant ou géant: deuxième épreuve technique, le géant est disputé comme le slalom en deux manches selon le même principe. Le dénivelé est plus important et les portes sont plus espacées. C'est la discipline école, celle qui est pratiquée par le skieur lambda.

Super-combiné: il combine une épreuve de vitesse, le plus souvent une descente comme ce sera le cas aux JO, et une manche de slalom, disputées la même journée aux seules fins de l'épreuve. Les deux temps sont associés pour obtenir le classement.

stp-asc/jde

PLUS:hp