NOUVELLES

Des enquêteurs français découvrent un nouveau charnier en Centrafrique

21/01/2014 11:50 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT
AFP

PARIS - Les services de renseignement français ont rapporté avoir découvert une nouvelle fosse commune en République centrafricaine, a déclaré le ministre français de la Défense mardi.

Lors d'une entrevue exclusive avec l'Associated Press, Jean-Yves Le Drian a affirmé qu'une note interne des services de renseignement reçue mardi matin décrivait une fosse contenant environ 15 corps en périphérie de la capitale, Bangui. Il n'a pas donné plus de détails.

Les autorités françaises ont transmis l'information aux Nations unies en vue d'une possible enquête, a indiqué un responsable du ministère de la Défense sous le couvert de l'anonymat.

Depuis le mois de décembre, la France a déployé 1600 soldats et une coalition de pays africains soutenue par l'ONU a déployé 4600 hommes pour mettre fin aux violences en République centrafricaine, qui ont fait des centaines de morts.

Sans l'intervention de la France, «il y aurait eu des massacres de masse partout» dans le pays, a estimé M. Le Drian.

Les ministres européens des Affaires étrangères ont approuvé lundi le déploiement futur d'une force conjointe de 500 soldats pour assister les forces françaises et africaines en Centrafrique.

Dans l'entrevue, M. Le Drian a expliqué que les troupes internationales s'étaient jusqu'à maintenant concentrées sur la capitale, Bangui, mais que «des sources de violence» restaient présentes ailleurs dans le pays.

«Nous devrons nous déployer là-bas», a-t-il dit. «Nous pourrons le faire plus facilement quand les Européens arriveront, d'ici la fin du mois de février.»

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Haine et cannibalisme en Centrafrique