NOUVELLES

Zimbabwe: les producteurs de platine soumettent les plans d'une raffinerie au gouvernement

20/01/2014 08:53 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

Les trois principaux producteurs de platine au Zimbabwe ont soumis des plans pour la construction d'une raffinerie locale comme exigé par le gouvernement, qui menace d'imposer un embargo sur les exportations du précieux minerai, a indiqué lundi une source gouvernementale.

"Ils ont soumis leurs plans et nous allons les examiner", a indiqué le ministre adjoint des Mines Fred Moyo, tandis que Zimplats, une filiale du groupe sud-africain Impala Platinum, a confirmé qu'il avait honoré la demande du gouvernement.

"Nous confirmons que Zimplats a répondu à la lettre du ministère des Mines invitant l'entreprise à participer à l'établissement d'installations de raffinage pour les métaux platinoïdes au Zimbabwe", a indiqué son porte-parole, Busi Chindove.

Les autres grands producteurs, Mimosa, détenu par Zimplats et Aquarius Platinum, ainsi qu'Unki, détenu par le géant Anglo-American, ont confirmé avoir également remis un plan.

Le Zimbabwe veut obtenir la construction d'une raffinerie d'ici 2016 pour que le minerai soit traité localement, crée des emplois et rapporte plus en étant exporté à un prix plus élevé. Le platine sort actuellement du Zimbabwe sous forme de blocs bruts qui sont fondus en Afrique du sud.

Les autorités avaient posé un ultimatum aux groupes miniers. Ces derniers ont expliqué à plusieurs reprises que le projet butait sur plusieurs écueils, notamment le manque d'électricité au Zimbabwe et l'absence de quantité critique de platine toujours pas atteinte pour justifier et rentabiliser de telles installations.

fj/clr/cpb/mba

PLUS:hp