NOUVELLES

Saint-Jean-sur-Richelieu attend avec impatience la vente des actifs de la MMA

20/01/2014 08:08 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

D'importants travaux de réfection de l'entrée nord de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu ne peuvent pas commencer avant que le propriétaire des terrains sur le bord du chemin de fer n'ait signé une entente avec la Ville.

Un texte de Philippe Marcoux Twitter Courriel

Il y a plus de trois ans maintenant que la Ville a décidé de procéder à ces travaux, qui vont inclure entre autres la rénovation du passage à niveau et des stationnements aux abords du chemin de fer ainsi que l'enfouissement des lignes électriques qui longent le rail.

Des travaux majeurs qui devraient couter entre 6 et 7 millions de dollars et pour lesquels le règlement d'emprunt municipal a déjà été adopté.

Mais une partie importante des terrains qui seront ainsi améliorés appartient à la compagnie MMA. La ville a d'abord essayé d'acheter ces terrains, ce qui n'a pas été possible. Mais un contrat de location à long terme était sur le point d'être signé quand la catastrophe de Lac-Mégantic est survenue.

Depuis, plus personne n'est en position de signer une entente avec la ville.

Ces retards compliquent également la vie des commerçants du secteur, comme Martine Asselin, propriétaire du bistro La Trinquette, qui explique que tous les projets de rénovation de son commerce dépendent de ceux de la Ville et ne peuvent donc pas aller de l'avant.

Mais il y a maintenant de l'espoir. Le Syndic de faillite doit procéder mardi à la vente aux enchères du réseau de MMA et soumettre le nom d'un éventuel acheteur à un tribunal jeudi.

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu pourra par la suite tenter de s'entendre avec le nouveau propriétaire et, peut-être, commencer ses travaux après les prochaines les vacances de la construction.

PLUS:rc