NOUVELLES

Le maire Labeaume évite les questions des journalistes

20/01/2014 07:33 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

C'est un premier conseil municipal qui s'est ouvert sous le signe de la discorde à l'hôtel de ville de Québec lundi soir.

Le maire Régis Labeaume n'a pas apprécié que des journalistes se soient adressés à l'opposition avant lui, et a refusé de répondre à leurs questions. Le maire, qui n'a pas expliqué son geste, s'est tout de même adressé à quelques-uns d'entre eux, notamment sur la question des caisses de retraire.

Il en sera d'ailleurs question mardi lors d'une rencontre avec le maire de Montréal, Denis Coderre, l'Union des municpalités du Québec, la ministre responsable de la Régie des rentes du Québec, Agnès Maltais, le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault, et les représentants syndicaux. La rencontre vise à discuter de la pérénnité du déficit de la caisse de retraite.

Le maire Régis Labeaume voudrait parler d'un déficit du passé. « Ça veut que si on n'a pas les moyens législatifs pour ne pas négocier avec les syndicats, il y aura une taxe additionnelle pour le compte de taxe 2015, affirme-t-il. On approche du mur. »

Une taxe additionnelle signifierait une hausse de 125 dollars pour une résidence d'une valeur de 260 000 dollars pour le compte de taxes de 2015.

PLUS:rc