NOUVELLES

La presse néerlandaise s'interroge sur les conséquences de la liaison de Hollande

20/01/2014 06:48 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

"Valérie c'est fini?", le grand quotidien Telegraaf d'Amsterdam s'interrogeait lundi sur les conséquences de la liaison du président François Hollande avec l'actrice Julie Gayet sur son couple, alors que sa compagne Valérie Trierweiler est officiellement toujours Première dame.

M. Hollande est arrivé lundi matin aux Pays-Bas pour une visite officielle, sans sa compagne, tout juste sortie de l'hôpital où elle est restée une semaine sous le choc de la révélation de la liaison amoureuse du président.

"Valérie c'est fini?", titre en une le Telegraaf en français avec des photos de Mme Trierweiler les traits tirés, l'air inquiet et de Julie Gayet, "une charmante actrice", qui apparaît, elle, épanouie et souriante.

"Elle est seule à la Lanterne", commente le journal à propos de la compagne de François Hollande, journaliste à Paris-Match, qui après sa sortie de l'hôpital samedi est allée "se reposer quelques jours" au Pavillon de Lanterne, résidence présidentielle située près du Château de Versailles.

"A l'Elysée, les portes seront désormais fermées à une nouvelle Première dame", croit savoir le quotidien, ajoutant que le compagnon de Mme Trierweiler, appelé familièrement "son François", a "besoin de temps pour réfléchir".

Le président français a indiqué, le 14 janvier lors de sa troisième grande conférence de presse, qu'il clarifierait la situation de son couple, avant sa visite d'Etat aux Etats-Unis prévue le 11 février.

Un autre journal, AD, publie une photo du chef de l'Etat sur un scooter, casque à visière ouverte, avec comme légende "Socialiste, 59". A côté un autre cliché montrant le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, à vélo, "Libéral, 46". Référence à la couleur politique et à l'âge des deux dirigeants.

Le magazine people Closer, qui a révélé la liaison du président, avait publié le 10 janvier des photos le montrant sur un scooter, avec un casque intégral cachant son visage, devant l'immeuble parisien où il devait retrouver Julie Gayet.

swi/cjo/abk

PLUS:hp