NOUVELLES
20/01/2014 07:22 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

Centrafrique: l'UE approuve une opération militaire européenne

Les ministres européens des Affaires étrangères ont approuvé lundi le lancement d'une opération militaire de l'Union européenne en Centrafrique, en appui aux forces africaine et française, a-t-on appris de sources diplomatiques.

"Il y a eu accord entre les ministres sur une mission en République centrafricaine", a indiqué une source diplomatique. L'accord s'est fait "à l'unanimité", a précisé une deuxième source.

Les ministres de l'UE, réunis à Bruxelles, se sont aussi entendus sur le concept de gestion de crise. L'état-major de l'UE doit maintenant dresser la liste des besoins et voir avec les Etats membres comment ils peuvent contribuer à la mission européenne.

Une source européenne a évoqué l'arrivée des premiers éléments sur le terrain fin février.

Le nombre de soldats européens pourrait s'élever à environ 500, pour aider les forces africaine et française présentes dans le pays à sécuriser Bangui, notamment la zone de l'aéroport.

Jusqu'à présent, aucun pays n'a formellement annoncé qu'il était disposé à déployer des soldats, à l'exception de l'Estonie, prête à en envoyer jusqu'à 55.

Déjà engagée avec 1.600 hommes sur le terrain, la France a proposé d'être la "nation-cadre" de la mission et devrait donc y participer au niveau de l'état-major et des effectifs.

A son arrivée à la réunion, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a réaffirmé que son pays, qui apporte déjà un soutien logistique, était "prêt à faire plus, dans un cadre européen".

L'Allemagne étudie "des possibilités de soutien plus appuyées" mais l'envoi de troupes semblait lundi peu probable, selon des sources diplomatiques.

jri-jlb/csg/jh

PLUS:hp