NOUVELLES

USA: les nuages s'accumulent sur la tête du gouverneur Chris Christie

19/01/2014 01:42 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

Les ennuis s'accumulent pour le gouverneur républicain du New Jersey (est) Chris Christie, déjà embourbé dans un scandale lié à la fermeture des voies d'accès au pont George-Washington, qui est désormais accusé par les démocrates d'user de méthodes musclées.

La maire de Hoboken, Dawn Zimmer, a accusé dimanche le gouverneur d'avoir menacé de retirer à sa ville --un bastion démocrate du New Jersey-- une partie de l'argent destiné à la reconstruction après l'ouragan Sandy si elle n'approuvait pas un projet de rénovation urbaine défendu par Chris Christie lui-même.

"La gouverneure adjointe est venue me voir et m'a dit de façon très directe que ces deux choses étaient liées", a raconté Dawn Zimmer sur CNN, évoquant une conversation ayant eu lieu sur un parking en mai 2013.

"La gouverneure adjointe m'a prise à part et m'a dit en clair: +Vous devez aller de l'avant avec le projet Rockefeller+", a-t-elle ajouté, en référence à un projet d'immeuble de bureaux et de développement commercial à Hoboken.

"Ce projet est très important pour le gouverneur", a assuré la maire, comme le lui a affirmé, selon elle, la gouverneure adjointe Kim Guadagno.

"Elle m'a dit que c'était un message direct du gouverneur", a poursuivi Mme Zimmer. Et Kim Guadano aurait alors ajouté: "Si vous le dites à quelqu'un, je nierai tout".

"Le plus important dans cette affaire est qu'elle m'a fait des menaces directes", a insisté la maire de Hoboken sur CNN.

Ces propos constituent des accusations supplémentaires à l'encontre du gouverneur du New Jersey, susceptibles de mettre à mal ses ambitions présidentielles pour 2016. En début de semaine, il s'était retrouvé au coeur d'une nouvelle controverse avec l'ouverture d'un audit sur l'éventuel usage impropre de fonds destinés à aider son Etat après l'ouragan Sandy.

La semaine dernière, M. Christie avait déjà dû calmer un premier scandale. Sa chef de cabinet adjointe était accusée d'avoir voulu se venger d'un opposant du gouverneur en fermant des voies d'accès au pont George-Washington, reliant le New Jersey à New York, provoquant d'importants bouchons dans les rues de la commune du maire rival.

Républicain modéré très populaire, Chris Christie était parvenu à s'attirer les louanges de l'opinion publique et d'une bonne partie de la classe politique américaine pour son leadership et sa gestion de la reconstruction de la côte Atlantique de son Etat, durement touchée par l'ouragan Sandy en 2012.

sg/sam/chv

PLUS:hp