NOUVELLES

Euro-2014 - La Russie en ordre de marche pour ses JO

19/01/2014 11:22 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

La Russie a décroché huit médailles dont deux en or lors de l'Euro-2014 de patinage artistique, achevé dimanche à Budapest sur un bilan réjouissant pour le pays-hôte des jeux Olympiques dans trois semaines à Sotchi.

Revenue sans titre des Jeux-2010 à Vancouver, la Russie entend briller à la maison du 6 au 23 février, pour les épreuves de patinage artistique des JO, et les très bons résultats obtenus à Budapest laissent augurer une belle revanche.

Les Russes auront même des choix à faire quant à leurs représentants pour la plus grande compétition planétaire. La sélection officielle sera connue au plus tard jeudi, a assuré le ministre russe des Sports, Vitali Moutko, avec en point d'orgue la participation ou non de la star des stars, Evgeny Plushenko, 31 ans, triple médaillé olympique.

Le champion des Jeux de 2006 n'a pas pris part aux Euros et a terminé 2e des championnats nationaux en décembre, derrière le jeune Maxim Kovtun, 18 ans, et 5e à Budapest. Or il n'y a qu'un ticket de disponible pour Sotchi. Plushenko doit passer un test en début de semaine devant sa fédération.

Le choix sera d'autant plus difficile que deux autres Russes ont montré de belles choses cette semaine, Sergei Voronov (2e) et Konstantin Menshov (3e).

Le titre européen 2014 a été attribué à l'Espagnol Javier Fernandez, qui a conservé son bien avec brio alors qu'il a été le seul patineur de la compétition à réussir 3 quadruples sauts dans son programme libre. De quoi faire monter les enchères et mettre la pression sur la concurrence dans la quête du graal olympique.

Très haut niveau chez les filles

Chez les filles, deux billets sont à prendre. Nul doute que l'un des deux sera pour Julia Lipnistkaia, qui a réalisé la plus belle performance de ce dernier grand rendez-vous pour les Européens avant les Jeux. L'adolescente est devenue la plus jeune patineuse (15 ans) à décrocher le titre continental.

Eblouissante par sa grâce et sa maîtrise, Lipnitskaia s'est imposée pour sa première participation à un grand championnat. Il faudra bel et bien compter sur elle pour le podium olympique, alors qu'elle a assuré que la pression était l'un de ses moteurs.

Championne du monde en 2012 et quintuple championne d'Europe, l'élégante italienne Carolina Kostner, 26 ans, s'est contentée du bronze à Budapest, mais peut légitimement prétendre au podium à Sotchi.

Quant aux couples, la Russie n'a aucun souci à se faire alors qu'elle s'est offert dimanche le podium complet. Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov ont été les meilleurs devant Ksenia Stolbova/Fedor Klimov et Vera Bazarova/Yuri Larionov.

Champions du monde et doubles tenants du titre continental, Volosozhar et Trankov ont pris une sérieuse option sur l'or aux JO même s'ils n'ont pas eu à batailler avec les maîtres de la catégorie, les Allemands Aliona Savchenko et Robin Szolkowy, quadruples champions du monde et d'Europe, obligés de déclarer forfait dimanche en raison d'une infection virale de la patineuse.

En danse sur glace, en revanche, le niveau a été moins élevé que dans les autres catégories. Les meilleurs n'étaient pas là, comme les champions d'Europe 2013, les Russes Bobrova/Soloviev et les Français Péchalat/Bourzat, doubles champions d'Europe.

sc/dla/ig

PLUS:hp