NOUVELLES

Afrique du Sud: vers une grève à partir de jeudi chez les 3 premiers producteurs mondiaux de platine

19/01/2014 11:45 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

Le syndicat Amcu, devenu majoritaire dans les mines de platine d'Afrique du Sud, va appeler à une grève pour les salaires à partir jeudi chez les trois premiers producteurs mondiaux, Amplats, Implats et Lonmin, a indiqué un de ses dirigeants.

"Il se trouve que la fin de nos consultations coïncide et qu'elles sont finies en même temps (dans les trois entreprises). Nous allons donc déposer notre préavis de 48 heures lundi le même jour et la grève va démarrer jeudi avec l'équipe du matin, c'est-à-dire après minuit", a indiqué à l'AFP le trésorier d'Amcu Jimmy Gama.

Les trois premiers producteurs mondiaux, respectivement Anglo American Platinum (GB et Afrique du Sud), Impala Platinum (Afrique du Sud) et Lonmin (GB) extraient du platine près de Rustenburg, à une centaine de kilomètres au nord de Johannesburg, ville elle-même longtemps numéro un de l'or.

Ce bassin minier avait été en 2012 le théâtre d'un mouvement social sanglant en 2012 au moment charnière où Amcu tentait d'imposer ses revendications plus radicales, au détriment du NUM, le syndicat national des mines, proche du pouvoir et accusé de s'être abandonné à une culture d'aparatchiks et de complaisance avec le patronat.

Cette fois, a assuré M. Gama, "ce sera pacifique, nous avons demandé à nos membres de respecter la loi et de faire grève sans provocation". Il table sur "environ 100.000 grévistes" et l'appel visera aussi les mines d'or où la voix d'Amcu reste marginale.

Le syndicat réclame un salaire mensuel porté à 12.500 rands (environ 844 euros).

Au plus bas de l'échelle, un mineur gagne environ 5.000 rands (338 euros) selon Amcu, mais les groupes miniers affirment payer davantage, notamment avec les divers compléments.

Les trois entreprises ont mis sur la table des revalorisations de 8 à 8,5% (pour une inflation tournant autour de 6%)

L'Afrique du Sud produit plus de 70% du platine mondial, pour l'automobile, la joaillerie mais aussi l'industrie (chimie, verre et électronique).

Impossible de savoir combien de temps durera la grève selon M. Gama. "Cela dépend d'un accord et si les adhérents sont satisfaits", a-t-il dit.

Les ouvriers d'une mine de platine plus modeste exploitée par Northam Platinum dans la région ont accepté vendredi un accord sur les salaires négocié par le Num après plus de dix semaines de grèves, prévoyant des hausses de 9,5% à 11,8%.

Ce site est l'un des derniers de platine où le NUM est encore largement majoritaire.

clr/sba/jmc

PLUS:hp