NOUVELLES

Un mouvement de foule fait 18 morts à Bombay

18/01/2014 06:01 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT

Dix-huit personnes sont mortes tôt samedi à Bombay dans une bousculade lors d'un rassemblement devant la résidence d'un chef spirituel musulman décédé la veille.

Syedna Mohamed Burhanuddin est mort vendredi à l'âge de 102 ans. Il était une figure importante au sein des Dawoodi Bohras, une communauté issue de l'islam chiite ismaélien qu'il dirigeait depuis cinq décennies.

De nombreux fidèles s'étaient donc pressés samedi matin devant les grilles de sa maison de Malabar Hill, un quartier résidentiel de la ville, où sont corps était exposé.

« Les organisateurs avaient fermé les portes, a expliqué à la presse le chef de la police de Bombay, Satyapal Singh. Il y avait tant de monde que les gens ont commencé à suffoquer, certains se sont évanouis et ensuite les gens se sont mis à courir et à tomber les uns sur les autres dans la panique ».

Interrogé sur le rôle qu'aurait pu jouer la police dans la prévention d'un tel drame, M. Singh a admis que son service n'avait pas anticipé qu'un si grand nombre de personnes se rendraient à la résidence du dirigeant spirituel.

Outre les 18 morts, le mouvement de foule a fait une cinquantaine de blessés. L'incident s'est produit alors qu'il faisait encore nuit, vers 1 h du matin.

L'histoire de l'Inde est pleine de mouvements de foule meurtriers lors de manifestations religieuses. En octobre, 115 fidèles avaient péri noyés ou piétinés près d'un temple hindou dans l'État de Madhya Pradesh.

PLUS:rc