NOUVELLES

Français disparus en Bolivie : les familles demandent l'accélération du procès

18/01/2014 01:39 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT

Les familles d'un couple de Français disparu en août 2010 en Bolivie vont demander aux autorités judiciaires de ce pays d'accélérer la procédure visant leur meurtrier présumé, déjà émaillée de plusieurs reports, a annoncé leur avocate samedi.

"Via l'ambassade française, nous allons demander au procureur général (qui dirige le ministère public bolivien, ndlr) (...) qu'on agisse avec célérité dans le domaine administratif", a annoncé à l'AFP Audalia Zurita, avocate de Cécile Blanloeil et Patrick Bellanger, parents de Jérémie Bellanger.

Jérémie Bellanger, 25 ans a été vraisemblablement assassiné avec sa compagne Fannie Blancho, 23 ans, à la suite d'une mauvaise rencontre à Guayamerin, un lieu reculé dans l'extrême Nord-Ouest de la Bolivie. Originaires de Loire-Atlantique, ils effectuaient un périple de plusieurs mois en Amérique du Sud lorsqu'ils ont disparu au petit matin du 29 août 2010.

Le scénario privilégié est celui d'une tentative d'agression sexuelle sur Fannie, suivie d'un double meurtre. Les corps n'ont jamais été retrouvés mais quatre personnes ont été arrêtées, dont le principal suspect Jaime Martinez, qui avait reçu le couple dans sa ferme la veille de sa disparition.

L'enquête a duré deux ans et le procès a été reporté à plusieurs reprises, notamment suite à des demandes de délocalisation par les avocats des familles afin d'éviter d'éventuelles pressions sur les juges. Jeudi, un nouveau report a retardé l'ouverture des débats après la démission d'un juge.

La famille de Jérémie Bellanger est arrivée il y a deux semaines en Bolivie pour assister au procès.

jac/ag/via

PLUS:hp