NOUVELLES

Coupe du monde/Antholz - L'Allemagne triomphe avant Sotchi

18/01/2014 11:55 EST | Actualisé 20/03/2014 05:12 EDT

Simon Schempp et Andrea Henkel ont offert samedi un double triomphe au biathlon allemand, sans succès jusque-là, en remportant les poursuites messieurs et dames d'Antholz-Anterseelva (Italie), ultimes courses individuelles de la Coupe du monde avant les jeux Olympiques de Sotchi (7-23 février).

Vingt-quatre heures après avoir partagé le premier succès de sa carrière avec l'Italien Lukas Hofer, Schempp, 25 ans, a empoché la poursuite, un doublé que seuls les ténors français Martin Fourcade et norvégien Emil Hegle Svendsen avaient réussi cet hiver sur le circuit masculin.

"Deux victoires de rang, c'est fou! Je ne pouvais imaginer une meilleure fin de semaine", a lancé le triple médaillé mondial de relais après avoir résisté au retour du Français Jean-Guillaume Béatrix (à 1 sec 5), le Norvégien Henrik L'Abée-Lund terminant troisième.

Le biathlète de Mutlangen (Bade-Wurtenberg) a fait parler sa vitesse sur les skis sur les 12,5 km de circuit, pour compenser deux cibles manquées et voler pour la deuxième fois la vedette à Martin Fourcade, N.1 mondial distancé au 9e rang de la poursuite.

A 36 ans, Andrea Henkel a enchainé brillamment après sa 2e place en sprint vendredi, montrant qu'il faudra encore compter sur elle à Sotchi, sa quatrième et dernière campagne olympique avant de raccrocher skis et carabine en fin de saison.

"C'est excellent de me montrer juste avant les Jeux", a-t-elle déclaré après la 22e victoire de sa carrière, plus que jamais déterminée à "ramener une médaille à la maison" pour l'ajouter aux quatre déjà conquises en 2002, 2006 et 2010.

La biathlète de petit format (1,58 m pour 49 kg) a bâti son succès du jour sur la précision de son tir (20/20), pour remporter d'une seconde et 5/10e son duel avec la Bélarusse Nadezhda Skardino, également sans faute.

La mire était moins bien réglée pour Tora Berger et Darya Domracheva. La Norvégienne (3 fautes) a dû se contenter de la 3e place, tout en se consolant avec le maillot jaune de leader de la Coupe du monde, tandis que la Bélarusse, en tête à mi-parcours, cédait au tir debout (4 cibles manquées) pour échouer au 5e rang.

C'est également sur le pas de tir qu'a craqué Anaïs Bescond. Au lendemain du premier succès de sa carrière, la Française a fauté sur le dernier tir (4 manqués) pour terminer à la 11e place.

L'étape italienne se termine dimanche avec les relais, dernières compétitions avant les sprints olympiques, le 8 février pour les messieurs et le 9 pour les dames.

sg/pel

PLUS:hp