NOUVELLES

Agressions sexuelles à Laval : cinq nouvelles victimes potentielles

18/01/2014 04:38 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

L'appel à la population lancé par la police de Laval jeudi fait progresser l'enquête sur Sylvain Leblanc, un présumé agresseur sexuel arrêté le 20 décembre. La liste des victimes potentielles s'allonge et de nouvelles accusations pourraient être portées contre lui.

Cinq nouvelles victimes potentielles se sont manifestées. Elles viennent s'ajouter aux six présumées victimes déjà identifiées par les policiers.

Jeudi dernier, la Police de Laval annonçait qu'un homme de 53 ans avait été accusé d'agressions sexuelles, et de trafic de stupéfiants.

On lui reproche également de s'être fait passer pour un policier.

Sylvain Leblanc était bénévole au sein d'une association sportive et se serait fait passer pour un agent de la Sûreté du Québec pour gagner la confiance des jeunes avant de les emmener chez lui.

C'est là qu'il leur aurait fourni de la drogue avant de les agresser sexuellement.

Ses présumées victimes seraient des adolescents de moins de 16 ans.

Pensant que d'autres personnes auraient pu être victimes du présumé prédateur sexuel, les enquêteurs de la police de Laval ont mis en ligne une vidéo sur YouTube demandant la collaboration du public.

Cette vidéo a beaucoup circulé notamment sur les réseaux sociaux, ce qui a conduit cinq autres personnes à se manifester et à prendre contact avec les policiers.

Les enquêteurs estiment qu'avec les personnes qui viennent de s'ajouter à la liste des victimes potentielles et la nature du travail que le présumé agresseur pratiquait pendant de nombreuses années, on en apprendra plus sur de possibles actes de même nature au-delà des frontières de Laval.

Sylvain Leblanc, qui a comparu en cour le 10 janvier, a été libéré sous des conditions très strictes. Il reviendra devant le juge le 10 mars prochain.

Avec les informations de Mathieu Dion

PLUS:rc