NOUVELLES

USA: un Américain plaide coupable pour l'envoi de lettres à la ricine

17/01/2014 05:15 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

Un Américain a plaidé coupable vendredi devant un juge du Mississippi (sud) dans l'affaire des lettres empoisonnées envoyées au printemps au président Barack Obama, à un sénateur et à un juge, a annoncé le ministère de la Justice.

James Everett Dutschke, un professeur d'arts martiaux de 41 ans, a plaidé coupable d'avoir "produit", "possédé" et "envoyé l'agent biologique ricine" dans des lettres de menace en particulier au président des Etats-Unis, selon un communiqué.

En plaidant coupable, il a accepté de purger une peine de 25 ans de prison. Sa sentence sera annoncée dans deux mois par le juge fédéral Sharion Aycock.

Il a reconnu avoir utilisé internet pour apprendre à produire et utiliser la ricine, le poison le plus violent du règne végétal. Il avait acheté des graines de ricine via eBay et PayPal, ainsi que des gants de latex et des masques. Il avait pu ainsi, selon des documents judiciaires, produire "de la ricine comme arme" et empoisonner des courriers qu'il avait envoyés en avril 2013 par la poste.

Trois lettres contenant de la ricine avaient été envoyées au président Obama, au sénateur républicain du Mississippi Roger Wicker, et à une juge de ce même Etat, Sadie Holland. Elles avaient découvertes avant de parvenir à leurs destinataires.

La révélation de ces envois, peu après le double attentat commis en marge du marathon de Boston, avait provoqué un vif émoi aux Etats-Unis.

Les autorités avaient rapidement arrêté un premier suspect mais celui-ci avait finalement été mis hors de cause et relâché.

Ce premier suspect avait mis la police sur la piste de Dutschke, arrêté dans une affaire de pédophilie, et permis son interpellation fin avril à son domicile de Tupelo, dans le Mississippi. Des traces de ricine avaient été trouvées dans sa salle d'arts martiaux.

chv/mdm

PLUS:hp