NOUVELLES

Principaux points du discours de Barack Obama sur la NSA

17/01/2014 02:13 EST | Actualisé 19/03/2014 05:12 EDT

Principaux points du discours prononcé par Barack Obama vendredi sur la réforme du système américain de surveillance des communications.

+ UN NECESSAIRE EQUILIBRE

"Tout au long de l'histoire américaine, les services de renseignement ont permis d'assurer la sécurité de notre pays et de préserver nos libertés".

Mais "même les Etats-Unis n'ont pas été immunisés contre les abus de la surveillance", a souligné M. Obama, rappelant notamment que Martin Luther King lui-même en avait été victime.

"Dans notre hâte à répondre à des menaces nouvelles et bien réelles, le risque de voir le gouvernement aller trop loin --le risque que nous perdions certaines de nos libertés fondamentales en voulant assurer notre sécurité-- est devenu plus marqué".

+ LES DEGATS CAUSES PAR SNOWDEN

"La façon sensationnelle dont ces révélations ont été mises sur la place publique a souvent été plus spectaculaire que significative sur le fond, tout en révélant à nos adversaires des méthodes qui pourraient avoir des conséquences sur nos opérations, que nous pourrions bien ne pas comprendre avant des années".

"La défense de notre nation dépend en partie de la fidélité de ceux auxquels nous avons confié les secrets de notre pays".

+ DES PROGRAMMES PLUS TRANSPARENTS ET SOUS SURVEILLANCE ACCRUE

Même s'il a souligné que "les agences de renseignement ne pouvaient pas fonctionner sans secret", Barack Obama a promis de "renforcer la supervision de la branche exécutive sur (les) activités de surveillance", avec notamment une révision annuelle des priorités et des cibles sensibles des services en question.

"Nous réformerons les programmes et les procédures en place pour donner plus de transparence à nos activités de surveillance et pour fortifier les garde-fous qui protègent la vie privée des citoyens américains".

Le président a notamment évoqué la création d'un "panel d'avocats" pour porter "une voix indépendante" devant la Foreign Intelligence Surveillance Court, le tribunal secret qui délivre notamment les mandats permettant de demander aux sociétés internet et de télécommunications de livrer aux autorités des informations sur leurs utilisateurs.

+ REFORME DE LA COLLECTE DES METADONNEES TELEPHONIQUES

"Je pense qu'une nouvelle approche est nécessaire": le programme de collecte des métadonnées téléphoniques --numéros appelés, heures et durées des appels-- mené par la NSA va disparaître sous la forme qui est la sienne aujourd'hui, a promis le président américain.

Il a chargé le Renseignement et le ministre de la Justice de mettre au point une réforme à cet effet, sans se prononcer sur quelle entité devrait être dépositaire des informations.

+ PLUS D'ESPIONNAGE DES DIRIGEANTS "AMIS"

"J'ai été très clair vis-à-vis de la communauté du renseignement: à moins que notre sécurité nationale ne soit en jeu, nous n'espionnerons plus les communications des dirigeants de nos alliés proches et de nos amis".

"J'ai également ordonné à mon équipe de sécurité nationale, ainsi qu'à la communauté du renseignement, de travailler avec nos collègues étrangers pour renforcer notre coordination et notre coopération de manière a restaurer la confiance".

M. Obama a cependant souligné que ses services continueraient à "réunir des informations sur les intentions des gouvernements à travers le monde".

"Nous savons que les services de renseignement d'autres pays --dont certains ont feint la surprise face aux révélations de Snowden-- testent en permanence les réseaux de notre secteur privé et de notre gouvernement".

mdm/jca

PLUS:hp