BIEN-ÊTRE
15/01/2014 09:12 EST

Comment s'habiller pour un entretien d'embauche? Trois erreurs à ne pas faire quand on est une femme

Troels Graugaard via Getty Images

Cet article a été précédemment publié sur le site Terrafemina

Ces erreurs, on les a tout(e)s faites et on aurait aimé être prévenues. Les talons tout neufs, le tailleur classique, le sac de party girl : voici trois fausses bonnes idées de tenues pour un entretien d'embauche.

1. Porter des vêtements neufs

De loin, l’idée paraît plutôt bonne: une jolie tenue toute neuve hyper adaptée à la situation et dans laquelle vous vous sentez au top. De près: le résultat n’est souvent pas à la hauteur de vos attentes et devient même une source de déconcentration. Vous ne pensez qu’à votre pull qui gratte, votre col qui serre et vos chaussures qui vous cisaillent les pieds, au lieu de vous intéresser aux attributions du poste tant convoité. Alors, fouillez dans votre garde-robe et n’achetez que le strict minimum. Et oubliez ces talons de 12 comme ce charmant top en synthétique, source tous deux de situations gênantes.

2. Choisir un classique tailleur/costume

Évidemment, si vous postulez dans la finance, l’audit ou l’assurance, c’est une très bonne idée. Ne changez rien. Mais l’erreur est de croire que quel que soit le secteur, le tailleur/costume est la tenue adaptée. Les gens aiment travailler avec des gens qui leur ressemblent et il va falloir s’y conformer. Enquêtez, donc. Au mieux, appelez vos connaissances dans le secteur ou la boîte pour vous informer. Au pire, rôdez au pied de l’immeuble à la sortie des bureaux. Et notez. En cas de doute, Géraldine de Margerie, co-auteure de "Dress code, le bon vêtement au bon moment", nous l’avait confié : il vaut toujours mieux être trop habillé que pas assez.

3. Prendre son sac de party girl

Un piège classique. Il est sublime, vous l’adorez et pour une fois vous allez à un rendez-vous qui ne demande que votre présence et un rouge à lèvres planqué dans votre mini-sac. Et après tout, sauf si vous devez trimballer un book, un dossier ou toute autre preuve de vos talents, vous avez raison: le recruteur dispose déjà de tout ce dont il a besoin. Mais non. Vous ne prendrez pas votre sac de party girl aujourd’hui. Vous en prendrez un grand qui peut contenir un dossier et vous en mettrez même un dedans d’ailleurs. À lui, comme à vous, il donnera de la contenance.

À VOIR AUSSI:

Les sources de distraction au travail

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




» Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?