NOUVELLES
13/01/2014 02:02 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Mgr Lacroix explique son nouveau rôle au sein de l'Église catholique

Radio-Canada

L'archevêque de Québec, Gérald Cyprien Lacroix, a réagi officiellement lundi à sa nomination à titre de cardinal, annoncée dimanche par le pape François.

L'homme de 56 ans, qui devient le troisième plus jeune cardinal au monde, a réitéré sa surprise de faire partie des 19 nouvelles personnes choisies pour entrer dans le collège des cardinaux.

Gérald Cyprien Lacroix a dit accepter cette nouvelle désignation avec humilité et affirme partager la vision de l'Église véhiculée par le pape François. « J'endosse la vision du pape François pour une Église plus évangélique, plus rayonnante qui témoigne de sa foi, proche des gens, une Église qui vit ce qu'elle prêche. »

Mgr Lacroix a rappelé que les principales fonctions du cardinal consistaient à participer au conclave lorsqu'il y a nécessité d'élire un nouveau pape et d'agir à titre de conseiller du Saint-Père.

L'archevêque de Québec a toutefois précisé qu'il continuerait d'investir le meilleur de son temps dans le diocèse de Québec. « Même si je deviens un cardinal plus rapproché du pape, qui travaille en collaboration, ma première responsabilité est d'être archevêque de Québec et j'en suis très fier, d'être pasteur d'une belle et grande communauté qui compte presque 200 paroisses », a affirmé Mgr Lacroix.

Le débat sur la charte « sème la division »

Mgr Lacroix a par ailleurs été invité à commenter l'actualité québécoise à la veille des audiences publiques sur la charte des valeurs du gouvernement Marois.

« On doit être capable dans une société démocratique comme la nôtre d'exprimer nos valeurs et d'être capable aussi de s'identifier comme croyant ou non croyant. Ce qui m'a beaucoup inquiété dans ce débat-là, c'est qu'au lieu de rassembler le peuple québécois, il a semé beaucoup de division », a-t-il affirmé.

Plus conciliant que son prédécesseur le cardinal Marc Ouellet, Mgr Lacroix se voit par ailleurs reprocher par certaines personnes de ne pas prendre position sur des sujets délicats.

« Je ne connais pas pour vrai ses positions par rapport par exemple à l'ordination des femmes. On ne peut pas dire qu'il s'est prononcé très souvent ou très radicalement par rapport à ça », fait valoir Louise-Andrée Poitras de l'organisme Femmes et Ministères.

L'organisme, qui voudrait voir davantage de femmes se faire donner des responsabilités au sein de l'Église catholique, souligne que la répondante à la condition des femmes dans le diocèse de Québec, qui a pris sa retraite en juin, n'a toujours pas été remplacée.

Mgr Lacroix a affirmé lundi que le processus de sélection dans ce dossier était en cours.

Gérald Cyprien Lacroix sera officiellement nommé cardinal le 22 février lors d'une cérémonie officielle au Vatican.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Vatican en photos