NOUVELLES
12/01/2014 04:16 EST | Actualisé 14/03/2014 05:12 EDT

Déraillement au Nouveau-Brunswick: le BST franchit une autre étape dans son enquête

CP

PLASTER ROCK, - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a indiqué qu'il avait conclu la première partie de son enquête sur les lieux du déraillement de train survenu dans la municipalité de Plaster Rock, au Nouveau-Brunswick.

Le porte-parole du BST, John Cottreau, a fait savoir que les enquêteurs ont terminé de collecter les informations nécessaires à leurs travaux sur le site de l'événement, samedi. Une analyse préliminaire des indices décidera de la suite de l'enquête.

Selon Jim Feeny, un porte-parole de CN Rail, la compagnie responsable du train qui a déraillé, les enquêteurs examinent la possibilité que l'accident ait été causé par un problème de roue ou d'essieu, mais aucune conclusion n'a encore été tirée.

Environ 150 personnes ont dû être évacuées, jeudi dernier, lorsque 19 des 122 wagons d'un train ont quitté la voie. Le déraillement du convoi, qui transportait notamment du pétrole brut et du gaz liquéfié, a provoqué un incendie majeur. Des résidants n'ont pu revenir à la maison que samedi, et certains ne peuvent toujours pas regagner leur demeure.

Quelques heures plus tard, les premiers trains de marchandises passaient à nouveau sur le site du déraillement.

M. Feeny a soutenu que le travail des équipes de nettoyage avait progressé dimanche.

«Le nettoyage avance comme prévu, y compris le début du transfert des quatre wagons-citernes qui sont toujours sur le site», a-t-il décrit.

Il n'était pas possible de savoir quand les derniers évacués pourraient rentrer chez eux.

Le Canadien national a fait savoir qu'elle comptait offrir une compensation financière aux personnes qui ont vu une partie de leur propriété être abîmée par l'incendie ou aux citoyens qui ont dû effectuer des dépenses après avoir dû quitter leur logis.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques déraillements au Canada en 2013