NOUVELLES
10/01/2014 03:30 EST | Actualisé 12/03/2014 05:12 EDT

Une entente conclue en vue d'appliquer l'accord sur le nucléaire iranien

Getty Images
A picture shows the reactor building at the Russian-built Bushehr nuclear power plant in southern Iran on August 21, 2010 during a ceremony initiating the transfer of Russia-supplied fuel to the facility after more than three decades of delay. AFP PHOTO/ATTA KENARE (Photo credit should read ATTA KENARE/AFP/Getty Images)

GENÈVE - L'émissaire nucléaire de l'Iran à Genève a annoncé, vendredi, qu'une entente intérimaire avait été conclue afin d'établir les modalités de mise en application de l'accord nucléaire du mois de novembre avec le «groupe des Six».

Selon les propos rapportés par l'agence de presse iranienne IRNA, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi, a déclaré que les six puissances et l'Iran devraient décider d'ici deux jours s'ils acceptent les termes de l'accord, dont il n'a révélé aucun détail.

Il s'agit d'un accord intérimaire de six mois devant mener à un accord permanent entre l'Iran et le groupe des Six, soit le Royaume-Uni, les États-Unis, la France, la Russie, la Chine et l'Allemagne.

L'Union européenne, dont les négociatrices Catherine Ashton et Helga Schmid représentent le groupe des Six, a rapporté sur Twitter que M. Araghchi et Mme Schmid avaient fait d'importants progrès sur «toutes les questions pertinentes» liées à la mise en application de l'accord du 24 novembre, qui prévoit que l'Iran cesse certaines de ses activités nucléaires en échange de l'abandon de certaines sanctions.

M. Araghchi a déclaré à l'agence IRNA que des «divergences techniques et politiques ont été résolues» dans le cadre de l'accord intérimaire, qui doit encore être soumis à l'approbation des gouvernements des pays concernés.

«Le résultat sera annoncé d'ici deux jours», a précisé M. Araghchi, après quoi «la première étape sera entreprise en vue de la mise en application» de l'accord permanent.

L'Iran insiste sur le fait que son programme nucléaire n'a que des objectifs civils et non militaires, mais les États-Unis et leurs alliés restent sceptiques. La limitation de l'enrichissement d'uranium est l'un des principaux objectifs de l'accord intérimaire de six mois.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



» Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Crise sur le nucléaire iranien : les grandes dates