POLITIQUE
09/01/2014 01:51 EST | Actualisé 11/03/2014 05:12 EDT

Le PQ veut refiler une nouvelle facture aux automobilistes, selon la CAQ

PC

QUÉBEC - Les automobilistes se verront refiler la facture pour le financement du transport en commun, redoute la Coalition avenir Québec (CAQ).

En point de presse, jeudi, le député Éric Caire a exigé du ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, qu'il exclut toute nouvelle hausse de la taxe sur l'essence dans sa politique de mobilité durable.

Le report, peu avant les Fêtes, du dépôt de cette nouvelle politique attendue depuis deux ans n'augure rien de bon, selon le député de La Peltrie.

À son avis, le gouvernement Marois s'apprête à réduire sa participation financière dans le transport collectif pour refiler la facture aux automobilistes.

M. Caire se méfie du ministre Gaudreault à qui il impute un préjugé défavorable envers l'automobile. Il rappelle aussi que le ministre a évoqué, le printemps dernier, la possibilité d'une taxe supplémentaire sur l'essence dans le cadre de la future entente Québec-municipalités.

Les signaux envoyés par M. Gaudreault font craindre un scénario «apocalyptique» pour les contribuables déjà surtaxés, a soutenu le député caquiste.

«Quand Sylvain Gaudreault nous dit: 'Je reporte la politique pour des raisons de contexte budgétaire', s'il y a quelqu'un qui pense que c'est parce qu'il veut annoncer des bonnes nouvelles, tant mieux pour lui, mais moi, je ne crois pas au Père Noël», a-t-il dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

7 stations de métro où (presque) personne ne va