«Trauma»: un chaos pas du tout contrôlé

Publication: Mis à jour:
TRAUMA
Courtoisie Radio-Canada

C’est le chaos dans Trauma. Le chaos à l’Hôpital Saint-Arsène, où la directrice Diane Hevey (Pascale Montpetit) a peine à mener ses troupes, occupée à chercher un moyen de ramener sa fille à Montréal et à négocier avec des individus plus ou moins purs. Et le chaos à Haïti, où Sophie Léveillé (Laurence Leboeuf) et Julie Lemieux (Isabel Richer) pratiquent la médecine dans des conditions qui n’ont rien de Disney World. La cinquième saison de la série signée Fabienne Larouche s’amorcera mercredi prochain, à 21h, à Ici Radio-Canada Télé, dans un climat de tension extrême, dont les limites sont repoussées par l’imagination débordante de l’auteure. Coup d’œil sur les deux premiers épisodes, qui ont été projetés en visionnement de presse, mardi matin.

Julie était donc partie à Haïti à la fin de l’année dernière pour faire du repérage en vue d’y implanter un hôpital, et avait ainsi retrouvé Sophie, disparue depuis plus d’un an. L’action reprend 72 heures après la fin du dernier épisode. Julie a joint ses efforts à ceux de Sophie pour soigner les malades, et les deux femmes ne chôment pas, parce que les médecins se font rares sur ce coin du globe.

Toujours très proches l’une de l’autre, elles ont toutes deux à cœur de prendre soin de la population haïtienne, mais n’entretiennent pas la même vision de l’avenir. Sophie est bien ancrée dans son nouveau milieu de vie et s’est attachée aux gens qu’elle y a rencontrés; une idylle amoureuse flotte même dans l’air. Elle n’a absolument aucune envie de revenir chez elle, même si sa mère est en train de remuer mer et monde pour la ravoir auprès d’elle. Et Sophie tente de convaincre Julie de s’établir là-bas elle aussi, mais cette dernière ne l’entend pas de cette façon. Elle veut retourner chez elle, avec son conjoint, Mathieu (Jean-François Pichette) et sa fille, et coordonner à distance leurs activités d’aide humanitaire. Et des événements graves lui donneront un peu raison : Julie et Sophie se feront kidnapper par des trafiquants de drogue. Leurs compétences pourraient leur permettre de se sortir de cette fâcheuse position… Si tout se passe comme prévu, évidemment.

Fait à noter : les acteurs de Trauma ne se sont pas réellement déplacés à Haïti pour tourner les scènes qui se déroulent là-bas. On a recréé l’endroit dans un lieu que Fabienne Larouche refuse d’identifier pour ne pas briser la magie, mais on n’y voit que du feu. L’illusion est parfaite. D’autres membres de l’équipe se sont toutefois rendus à Haïti pour réaliser quelques prises de vues.

Antoine, père de Sophie

À Saint-Arsène, le personnel est évidemment sur les dents de savoir deux des siennes coincées dans cette atmosphère de terreur. Étienne (Yan England) débarquera à son tour à Haïti pour persuader Sophie de le suivre à Montréal. Et Diane Hevey, plus timbrée que jamais – on n’applaudira jamais assez la performance de Pascale Montpetit dans ce rôle délicieux – ne lâchera pas Antoine (Gilbert Sicotte) d’une semelle pour qu’il parte également à la recherche de sa fille. Rappelons que l’an dernier, Diane avait assommé Antoine en lui annonçant qu’il est le père de Sophie. Incrédule, celui-ci cherche à savoir si sa vieille amie fabule ou s’il est réellement le géniteur de la jeune Léveillé. Fabienne Larouche a assuré, mardi, qu’il ne s’agit pas là d’une tactique de manipulation de la part de Diane pour qu’Antoine cède à son désir; le psychiatre est vraiment le père, et Sophie finira par l’apprendre, elle aussi, tôt ou tard. Par ailleurs, Diane Hevey se retrouve à négocier avec Cédric Martel (Patrick Goyette) pour une affaire de vente d’ambulances au tiers-monde. Encore là, tout ne semble pas clair…

En outre, parce que la vie continue dans les couloirs de l’hôpital, on accueille à l’urgence Nadia (Mirianne Brûlé), une étudiante en soins infirmiers dans un bien piteux état. La jeune femme a subi de graves lésions aux organes génitaux et est victime d’une terrible hémorragie vaginale. On conclut immédiatement à un viol, et les bribes de souvenirs qui jaillissent ici et là nous permettent de comprendre qu’une petite fête entre amis aurait mal tourné. Apparemment, Nadia n’avait pas consommé que du jus de raisin le soir où elle aurait été attaquée. Son copain, Yannick Bourgoin (Frédéric Lemay), serait-il en cause? Le garçon semble nerveux. Le cas – qui s’étalera sur les deux premières heures de Trauma V – alerte tous les docteurs et on spécule sur ce qui a pu se passer, d’autant plus que Nadia réagit bizarrement aux médicaments qu’on lui administre et aux questions qu’on lui pose : son visage enfle démesurément sans qu’on sache pourquoi. Réaction allergique ou psychosomatique? La quête d’informations de David Roche (Christian Bégin) se compliquera un brin lorsqu’on apprendra que Yannick Bourgoin est le fils d’un avocat très influent, ce qui, on s’en doute, mettra Diane Hevey dans tous ses états.

Enfin, on fera la connaissance de Raymond (Michel Laperrière), le frère de Pierre Meilleur (James Hyndman), qui semble pratiquer un étrange métier. «Moi, je sauve des vies, lui, il les prend!», balancera Pierre à propos de son frangin, avec qui il a coupé les ponts depuis un bon moment. Et l’état de santé de Laprade (Luc Guérin) commence à inquiéter.

Exagéré?

À en juger de tous les soubresauts que Fabienne Larouche fait vivre à ses personnages, on pourrait lancer avec une pointe d’humour que c’est franchement dangereux, de travailler dans le milieu de la santé. Mais la productrice ne le voit pas du même œil. «Ce n’est jamais trop, estime-t-elle. Les téléspectateurs en veulent toujours plus.» Et la direction d’Ici Radio-Canada Télé est du même avis, puisqu’on a officiellement confirmé qu’une sixième saison de Trauma sera en ondes l’an prochain. D’ici là, le cinquième volet comptera 12 épisodes.

Trauma V, le mercredi, à 21h, à Ici Radio-Canada Télé, à compter du 15 janvier.

Close
Quelles séries regardez-vous en 2014?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.