Jour de la marmotte: l'histoire d'une tradition et de ses célèbres marmottes (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
La marmotte Punxsutawney Phil, lors du jour de la marmotte 2013, à Punxsutawney (AP Photo/Keith Srakocic)
La marmotte Punxsutawney Phil, lors du jour de la marmotte 2013, à Punxsutawney (AP Photo/Keith Srakocic)

Comme Paul le poulpe ou les animaux vedettes de Johnny Carson, la marmotte aurait, selon des croyances ancestrales, des vertus de clairvoyance. C'est pourquoi le 2 février, jour de la Chandeleur, des villages entiers au Canada et surtout aux États-Unis se rassemblent autour du terrier d'une marmotte.

Leur but? Savoir si l'hiver se prolongera de six semaines ou si le printemps pointera le bout de son nez avant l'heure. Le principe est simple: la marmotte, en fin d'hibernation, sort de son terrier. Si le temps est lumineux et que l'animal voit son ombre, il prend peur et rentre à l'abri. C'est signe que l'hiver continuera pendant six semaines.

En revanche, si le ciel est couvert, l'ombre de la marmotte n'est pas visible et celle-ci sort de son trou, sans crainte. On peut en conclure que le printemps débutera tôt. Une tradition si populaire que certains villages, comme Shubenacadie (Nouvelle-Écosse) ou Punxsutawney (Pennsylvanie), en ont fait leur fond de commerce et ont leur marmotte attitrée.

Voici une vidéo du jour de la marmotte à Punxsutawney en 2012:

Mais malgré l'enthousiasme du public, historiquement à peine un tiers des prédictions se seraient révélées vraies. Et presque tous les ans, les marmottes canadiennes et américaines se contredisent.

D'où vient le jour de la marmotte?

Surtout célébré en Amérique du Nord (les Américains l'appellent « Groundhog Day»), le jour de la marmotte tient en fait ses origines d'Europe. Selon la coutume, une Chandeleur ensoleillée, le 2 février donc, indique que l'hiver durera plus longtemps, alors qu'un ciel gris est synonyme de printemps prématuré.

Mais en réalité, chaque région de chaque pays, sur le Vieux-Continent, a son animal fétiche pour prédire la fin de l'hiver. En France, c'est l'ours ou le loup, en Irlande le hérisson, en Serbie l'ours (la fête du Sretenje, encore largement célébrée de nos jours) et en Allemagne le blaireau. Ce sont justement les colons allemands qui ont importé la tradition de l'animal hibernant. Et comme le blaireau était moins répandu de ce côté-ci de l'Atlantique, c'est la marmotte qui a pris le relais.

On l'a vu plus haut, certains villages ont leur marmotte fétiche, dont quelques-unes sont de véritables stars. Passage en revue, ci-dessous, des marmottes les plus célèbres.

Close
Les marmottes célèbres du jour de la marmotte
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.