NOUVELLES

Autre journée chaotique à l'aéroport Pearson de Toronto

08/01/2014 07:08 EST | Actualisé 10/03/2014 05:12 EDT
HuffPost

Alors que des dizaines de vols sont annulés encore mercredi à l'aéroport Pearson de Toronto, les autorités aéroportuaires (GTAA) défendent leur décision d'interdire tout atterrissage durant huit heures, mardi, causant une litanie d'annulations un peu partout au pays.

Des centaines de passagers sont coincés à Pearson, mercredi. Plus de 400 départs et arrivées ont été suspendus, en plus des dizaines de vols annulés la veille.

Le porte-parole de la GTAA Toby Lennox explique que l'aéroport était « débordé » mardi, face au froid extrême qui paralysait ses activités.

Il souligne que Pearson est le plus gros aéroport au pays et que sa gestion est « complexe ». 

Il ajoute que nombre de vols prévus à Montréal ont été redirigés vers Toronto.

M. Lennox précise que les autorités passeront la situation en revue pour voir s'il y a des leçons à en tirer, refusant pour l'instant de parler « d'erreurs ».

La GTAA s'excuse d'une seule chose, soit le manque d'information pour les passagers.

Avant la suspension des atterrissages mardi, des passagers rapportaient qu'ils avaient dû attendre des heures sur le tarmac avant de pouvoir débarquer de leur avion. Toutes les portes de débarquement des aérogares étaient occupées. L'attente était aussi très longue pour obtenir les bagages.

Mercredi, Radio-Canada a rencontré de nombreux voyageurs frustrés.

Froid persistant

De son côté, Air Canada explique que les températures polaires qui persistent mercredi compliquent le retour à la normale.

Air Canada prévoit ajouter des vols durant la journée pour transporter les passagers en attente. « La recommandation qu'on a fait: les gens qui ont un numéro de réservation, ils peuvent aller en ligne, on a un outil de modification libre-service en ligne sur aircanada.com », explique Mme Arthur.

Elle ne prévoit pas que la situation reviendra à la normale avant jeudi.

Montréal-Trudeau n'échappe pas aux méfaits du climat

La suspension de vols à Pearson, l'aéroport le plus achalandé au pays, perturbe les activités de l'aéroport Montréal-Trudeau où de nombreux vols sont encore retardés ou annulés.

Les compagnies aériennes suggèrent aux voyageurs d'éviter de se rendre inutilement à l'aéroport si leur vol est annulé. Elles recommandent à leurs clients de vérifier le statut de leur vol avant de quitter la maison.

INOLTRE SU HUFFPOST

Froid extrême à Chicago