NOUVELLES

Un froid polaire s'installe au centre de l'Amérique du Nord

06/01/2014 09:01 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Une masse d'air polaire descend de l'Arctique amenant des températures glaciales sur le centre du continent nord-américain. Le froid s'abat sur la Saskatchewan et le Manitoba, au Canada, de même que sur le Dakota du Nord, le Minnesota, le Wisconsin, le Michigan, l'Indiana et l'Illinois aux États-Unis.

Lire aussi : Froid extrême: les risques et quoi faire

Le mercure atteint des minimums parmis les plus bas enregistrés au cours des 20 dernières années aux États-Unis. Les températures les plus froides aux États-Unis ont été enregistrées à Babbit et Embarrass, dans le Minnesota, où on a mesuré -40°C.

Le mercure a atteint les -30 degrés Celsius dans le sud des prairies canadiennes.

Les températures ressenties, en calculant le facteur de refroidissement éolien, atteignent les -50 dans certaines de ces régions.

Le froid s'est également propagé vers le sud des États américains, une région moins habituée à ce genre de températures comme l'Indiana, le Tennessee et la Louisiane. Il fera notamment plus chaud en Alaska qu'à Nashville au Tennessee, lundi.

De telles températures représentent un danger pour les humains, car il suffit d'une exposition de quelques minutes pour provoquer des engelures. De nombreuses écoles et centres de services gouvernementaux sont ainsi fermés dans plusieurs États américains comme le Minnesota, le Wisconsin, l'Illinois l'Indiana et l'Iowa.

Code rouge à Indianapolis

Le maire d'Indianapolis Greg Ballard a relevé l'état d'urgence dans les transports au code « rouge » interdisant la circulation automobile, à l'exception des urgences, dans toute la ville. La dernière fois qu'un tel état d'alerte avait été décrété à Indianapolis, c'était au cours du blizzard de 1978.

La vague de froid qui s'abat sur les États-Unis s'ajoute aux difficultés apportées par la tempête de neige du début du week-end. Plusieurs routes de l'Illinois ont été fermées. L'équipe masculine de basketball de l'Université de l'Illinois est restée coincée dans la neige dans la nuit de dimanche à lundi.

Les États du sud comme la Georgie et l'Alabama pourraient enregistrer des records de froid. En Floride et en Louisiane, le froid menace des cultures d'agrumes.

Le froid perturbe également le trafic aérien. À Chicago, les produits chimiques utilisés pour déglacer les pistes de l'aéroport s'avèrent impuissants par un tel froid. Plusieurs milliers de vols ont été annulés dans l'ensemble du pays.

Le froid n'a toutefois pas empêché la tenue d'un match éliminatoire du circuit professionnel de football (NFL) au Wisconsin entre les Packers de Green Bay et les 49ers de San Francisco. Le réseau ESPN a indiqué que les spectateurs assistant à ce match ont eu droit à deux boissons chaudes gratuites.

La situation s'améliorera au cours de la journée de lundi au Canada, mais elle persistera plusieurs jours aux États-Unis. Un important réchauffement est notamment prévu pour le milieu ou la fin de la semaine dans le sud de la Saskatchewan et du Manitoba.

La situation est différente aux États-Unis où le froid extrême s'est installé pour plusieurs jours. « Les températures commenceront à se rapprocher de valeurs modérées à la fin de la semaine », a indiqué le prévisionniste au Service météorologique national (NWS).

PLUS:rc