NOUVELLES

Un employé de la tv du Hezbollah meurt de ses blessures après un attentat

06/01/2014 08:50 EST | Actualisé 08/03/2014 05:12 EST

Un employé de la chaîne de télévision du Hezbollah, Al-Manar, blessé dans l'attentat qui a frappé la banlieue sud de Beyrouth jeudi, est mort des suites de ses blessures, a annoncé la chaîne lundi.

Le décès de cet homme fait monter le bilan de cette attaque contre le fief du mouvement chiite à 5 morts.

"Notre collègue d'Al-Manar, Abbas Karnib, est mort de ses graves blessures après l'explosion terroriste qui a visé (le quartier) Haret Hreik jeudi dernier", a annoncé la chaîne.

M. Karnib "a été transporté à l'hôpital Bahman après l'attaque", où il a été opéré, "mais il restait dans un état critique et est décédé ce matin (lundi)", selon Al-Manar.

Né en 1961, il avait rejoint le département technique d'Al-Manar en 1991. Selon la chaîne, il avait été "prisonnier dans les cellules de l'ennemi sioniste (Israël)", ennemi juré du mouvement chiite libanais Hezbollah.

L'attentat de jeudi est le quatrième à frapper le fief du Hezbollah depuis que le mouvement chiite a envoyé des hommes combattre les rebelles syriens aux côtés des troupes du président Bachar al-Assad.

L'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), un groupe lié à Al-Qaïda, a revendiqué cet attentat suicide et prévenu qu'il viserait à nouveau le Liban.

L'armée libanaise a affirmé samedi que le kamikaze était un jeune libanais de 20 ans originaire de la région sunnite de Wadi Khaled, dans le nord du Liban.

Les violences liées au conflit en Syrie voisine frappent le Liban depuis le début de la guerre, en mars 2011, et la situation du pays, qui a passé près de 30 ans sous la tutelle de Damas, pourrait encore se détériorer, estiment des analystes.

kam/ser/cbo/sw

PLUS:hp