NOUVELLES

Chine: un rocker qui fut associé au mouvement de Tiananmen invité au Nouvel an télévisé

06/01/2014 01:36 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

L'emblématique rocker chinois Cui Jian, qui avait inspiré le mouvement pro-démocratie écrasé dans le sang en 1989 place Tiananmen, a été officiellement convié à chanter pour le Nouvel An à la télévision d'Etat chinoise, a annoncé lundi son agent.

"Nous travaillons à régler certains détails" pour la participation de Cui Jian à la soirée de gala de CCTV à l'occasion du réveillon de la nouvelle année lunaire, a déclaré à l'AFP You You, le manager de l'artiste.

Apparu dans la deuxième moitié des années 80 et demeuré l'une des plus grandes stars actuelles, au point qu'on l'a surnommé le "parrain du rock and roll chinois", Cui Jian garde une image indissociablement liée aux événements de Tiananmen.

Une de ses chansons de l'époque, "Rien en mon nom", était devenue un hymne pour les étudiants qui exigeaient davantage de libertés. Ces dernières années, Cui Jian s'est toutefois gardé d'adopter des positions trop contestataires.

Le grandiose gala du Nouvel An de CCTV, diffusé sur les chaînes centrales et la plupart des chaînes régionales de Chine, ainsi que par satellite tout autour de la planète, est regardé par des centaines de millions de téléspectateurs dans le monde.

L'épouse du président chinois Xi Jinping, l'ancienne chanteuse Peng Liyuan, a longtemps été une grande figure de la soirée de réveillon de CCTV.

D'une manière générale, les autorités communistes chinoises sont réfractaires à la culture rock et aux valeurs de rébellion contre l'autorité ou d'amour libre qu'elle véhicule.

tjh-seb/jh

PLUS:hp