NOUVELLES

Nycole Turmel défend son projet de loi pour la protection du parc de la Gatineau

05/01/2014 06:45 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

La députée fédérale néo-démocrate de Hull-Aylmer, Nycole Turmel, soutient que son projet de loi sur la protection du parc de la Gatineau constitue une avancée.

Selon Mme Turmel, le projet de loi C-465 qui sera débattu à la Chambre des communes au cours des prochaines semaines permettrait dans un premier temps de fixer les limites du parc.

Le texte offrirait aussi à la Commission de la capitale nationale (CCN), qui gère le site, d'obtenir du financement afin d'acheter les terrains limitrophes qui se libéreraient.

« L'important c'est d'avoir une protection que l'on n'a pas présentement. Il n'y a aucune protection pour ce parc. Il faut que les gens réalisent cela », précise la députée fédérale de Hull-Aylmer.

Certains, à l'instar du secrétaire du Comité pour la protection du parc de la Gatineau (CPPG), Jean-Paul Murray, accusent le projet de loi de ne pas s'attaquer au nombre élevé de propriétés privées situées dans le parc.

En 2005, la Commission de la capitale nationale a adopté un plan directeur pour le parc et cinq ans plus tard, le plan de conservation des écosystèmes a été élaboré.

Les responsables du parc affirment que ces mesures ont permis d'améliorer la protection du site qui compte de nombreux habitats fragiles et une importante biodiversité.

PLUS:rc