NOUVELLES

Espagne - 18e journée: Le Barça déroule, le derby sourit à Griezmann

05/01/2014 04:05 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

Un triplé d'Alexis a permis au FC Barcelone de surclasser Elche (4-0) dimanche en Championnat d'Espagne et d'aborder en leader son choc à venir contre l'Atletico, tandis que le derby basque, affiche de cette 18e journée, a souri à la Real Sociedad d'Antoine Griezmann (2-0).

L'attaque du Barça a répondu présent même sans Lionel Messi, tout juste revenu de blessure, ni Neymar, remplaçant au coup d'envoi: Alexis Sanchez a frappé trois fois (7, 63, 69) et Pedro a marqué (16) et offert une passe décisive au Chilien.

Cette confortable victoire permet au club catalan de conserver la première place avec 49 points avant d'aller défier samedi prochain l'Atletico Madrid, vainqueur de Malaga samedi (0-1) et deuxième en vertu d'une moindre différence de but (+41 contre +36).

Lundi, le Real Madrid, troisième et provisoirement à huit points du duo de tête, tentera de tenir la cadence contre le Celta Vigo (18h00 GMT), avec l'espoir de refaire une partie son retard pendant que ses deux rivaux s'affronteront pour le titre symbolique de "champion d'hiver".

Tout aussi honorifique, la Real Sociedad a imposé dimanche soir sa suprématie sur le football basque en battant l'Athletic Bilbao avec une splendide reprise en demi-volée de son homme en forme Antoine Griezmann (43), à nouveau sélectionnable en Bleu depuis le 1er janvier après une suspension de plus d'an.

Grâce à ce 12e but en Liga de l'intenable attaquant tricolore et à un but en contre de Ruben Pardo dans le temps additionnel (90+3), la Real, cinquième (32 points), revient à une seule longueur de la quatrième place occupée par son voisin et qualificative pour la Ligue des champions.

"Contrôle absolu"

Un peu plus tôt, le Barça a signé contre Elche un match propre et tout en contrôle, animé par le trio offensif Alexis-Fabregas-Pedro, déjà brillant à Getafe avant la trêve (5-2). Neymar, lui, n'est entré que pour une dizaine de minutes, sans doute en prévision d'un mois de janvier très chargé.

Dès la 7e minute, Jordi Alba a expédié un centre en profondeur pour Alexis Sanchez, qui a marqué d'un plat du pied sous la barre. Puis Pedro a frappé à son tour (16) après une ouverture plein axe de Cesc Fabregas, meilleur passeur de la Liga (10 passes).

Entretemps, sur sa seule vraie occasion du match, Elche a bien failli égaliser par Richmond Boakye mais la frappe du Ghanéen a trouvé le poteau du gardien Victor Valdes (14), de retour dans la cage barcelonaise après un mois et demi de blessure.

Le reste du match, le Barça a maîtrisé son sujet et multiplié les occasions. Xavi s'est même permis le luxe d'expédier à côté un penalty obtenu par Fabregas (47).

"C'a été un bon match. Mis à part une occasion en première période, on ne leur a laissé aucune possibilité. Nous avons été toujours très concentrés", s'est réjoui l'entraîneur barcelonais Gerardo Martino. "En seconde période, je crois que notre contrôle a été absolu."

De fait, le Chilien Alexis Sanchez a concrétisé à l'heure de jeu la domination barcelonaise en marquant à la limite du hors-jeu sur une offrande de Pedro (63) puis en enroulant un coup franc limpide dans l'angle du but d'Elche (69) pour son 11e but en Liga cette saison. Les deux hommes sont ensuite sortis sous l'ovation du Camp Nou.

Avec un tel rendement en attaque, le quadruple Ballon d'Or Lionel Messi peut se permettre de reprendre tranquillement le rythme de la compétition après deux mois d'absence sur blessure. Mais dès qu'il sera opérationnel, choisir entre tous ces atouts offensifs promet d'être un joli casse-tête pour Martino.

jed/pgf

PLUS:hp