POLITIQUE

La CAQ modérément optimiste sur l'économie: le PQ devra toutefois «collaborer»

05/01/2014 08:32 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - La Coalition avenir Québec (CAQ) se dit optimiste pour l’économie québécoise en 2014, même si la croissance ne sera pas aussi importante que dans le reste du Canada, selon le porte-parole caquiste en matière d’économie, Stéphane Le Bouyonnec.

Le député de La Prairie explique qu'il faut «remercier» le fait que notre dollar canadien a perdu de sa valeur, ce qui devrait faire augmenter les exportations québécoises vers les États-Unis.

Stéphane Le Bouyonnec se dit toutefois préoccupé par la dette du Québec, et le déficit prévu de près de 2 milliards $. Il souligne que les agences de cotation ont mis le Québec sous surveillance, ce qui risque éventuellement de provoquer une hausse des taux d’intérêt.

M. Le Bouyonnec déplore également que le Québec soit devenu très tributaire de la péréquation fédérale et des transferts fédéraux, estimant que l’autonomie du Québec passe par l’indépendance financière.

En ce qui a trait au prochain budget du gouvernement péquiste, le député caquiste répète que son parti est prêt à l’appuyer, mais sous conditions très strictes. La CAQ veut que le fardeau fiscal des contribuables, particulièrement des familles de la classe moyenne, soit allégée. Et le budget doit viser le déficit zéro, notamment en faisant des économies dans les structures.

M. Le Bouyonnec dit donner la «chance au coureur», mais il n’est pas question de faire des compromis sur les exigences de la CAQ.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois