NOUVELLES

ATP/Brisbane - Finale: Hewitt met fin à trois ans et demi de disette

05/01/2014 06:32 EST | Actualisé 07/03/2014 05:12 EST

L'Australien Lleyton Hewitt, vainqueur du tournoi de Brisbane grâce à sa victoire sur le Suisse Roger Federer 6-1, 4-6, 6-3 dans un duel d'ancien numéros un mondiaux, a mis fin dimanche à trois ans et demi de disette.

Le dernier titre de Hewitt, qui s'est imposé au terme d'un match de plus de deux heures, datait en effet de l'été 2010, où il avait battu déjà en finale, sur le gazon de Halle, Federer.

L'Australien, qui domina le tennis mondial au début des années 2000, avant le règne de Federer, a décroché devant son public le 29e trophée de sa carrière, à sa 45e finale sur le circuit.

Cette victoire lui permettra de passer lundi de la 60e à la 43e place du classement ATP.

En proie à diverses blessures à la hanche et au pied qui lui ont valu de passer plusieurs fois sur la table d'opération en 2010, 2011 et 2012, l'ancien vainqueur de l'US Open (2001) et de Wimbledon (2002) s'est surtout réjoui de voir qu'il pouvait encore évoluer au plus haut niveau.

"La chose la plus agréable est d'avoir pu surmonter des moments très difficiles après mes diverses opérations", a déclaré l'Australien qui aura 33 ans en février.

Federer se sent très bien

"Avant ma dernière opération, il n'était pas garanti que je puisse encore jouer au tennis", a ajouté celui qui sera un dangereux outsideur à l'Open d'Australie (13-26 janvier).

"Si je joue comme cette semaine, je peux causer des dégâts contre les meilleurs", a-t-il prévenu.

Quant à Roger Federer, le compteur de titres de l'actuel N.6 mondial reste bloqué à 77.

Le Bâlois a nié toute forme de fatigue, même s'il a disputé à Brisbane le simple et le double dans des conditions de chaleur parfois extrêmes.

"Je me sens actuellement très bien, pour quelqu'un qui a disputé cinq sets hier (samedi) et un autre match en trois sets aujourd'hui (dimanche)", a déclaré le Suisse, qui a cependant reconnu qu'il n'avait "pas très bien joué" contre Hewitt.

Roger Federer a notamment été trahi par son service, et commis trop de fautes directes pour espérer s'imposer, contre un adversaire qu'il connaît bien.

Parfois partenaires d'entraînement, les deux hommes se rencontraient en effet pour la 27e fois. Malgré sa défaite, Federer mène toujours 18 victoires à 9.

acd/gca/jcp/chc

PLUS:hp