NOUVELLES

Remplacement des Sea King : un dossier mal géré, selon l'opposition

04/01/2014 09:53 EST | Actualisé 06/03/2014 05:12 EST

C'est l'indignation au sein des partis de l'opposition à Ottawa, 24 heures après l'annonce du gouvernement qui va finalement de l'avant avec l'achat de 28 hélicoptères CH-148 Cyclone pour remplacer les Sea King des Forces canadiennes.

Une entente de principe a été signée avec le fabricant américain, mais les appareils seront livrés avec 10 ans de retard. Ces hélicoptères, qui devaient être livrés dès 2008, ne seront pleinement opérationnels qu'à partir de 2018.

Le fabricant Sikorsky a déjà connu de nombreuses difficultés techniques pour présenter un modèle qui répond aux exigences du gouvernement fédéral.

Il y a quelques mois, Ottawa envisageait de se tourner vers un autre type d'appareil.

La compagnie américaine a dû verser près de 89 millions de dollars en dommages et intérêts au gouvernement canadien en raison du retard, une somme dérisoire selon le Parti libéral du Canada.

Pour les néo-démocrates, le dossier a été mal géré. Nycole Turmel, députée de Hull-Aylmer, reconnaît la nécessité des nouveaux hélicoptères pour les Forces canadiennes, mais elle dénonce le « manque de planification » du gouvernement Harper.

Une version de base de l'hélicoptère Cyclone sera livrée en 2015, trois ans avant l'arrivée des appareils pleinement fonctionnels, qui suivront en 2018.

Les nouveaux hélicoptères CH-148 Cyclone seront beaucoup plus polyvalents que les Sea King, qui volent depuis 50 ans.

Avec les reportages d'Éva Lecouteur-Bédard et Bahador Zabihiyan

PLUS:rc