NOUVELLES

Antarctique: les passagers du brise-glace peuvent finalement rentrer chez eux

04/01/2014 06:54 EST | Actualisé 06/03/2014 05:12 EST

CANBERRA, Australie - Un brise-glace australien transportant 52 passagers ayant été secourus d'un navire coincé dans les glaces de l'Antarctique a repris son trajet vers son port d'attache, samedi, laissant derrière lui deux autres brise-glace coincés dans l'enfer blanc.

L'Aurora Australis poursuivra sa mission de ravitaillement en direction de la base australienne de Casey Station, dans l'Antarctique, avant de rentrer en Tasmanie, à la mi-janvier, avec les scientifiques, journalistes et touristes secourus.

Le navire se dirigeait tranquillement à travers la banquise vers les eaux libres, après que l'hélicoptère d'un navire chinois eut évacué jeudi les passagers d'un navire de recherche russe, l'Akademik Chokalski, et les eut transportés vers une plaque de glace située près du navire australien. Vendredi après-midi, toutefois, l'équipage du brise-glace chinois Xue Long, ou Dragon de neige, a dit s'inquiéter à propos de la capacité de son propre bateau de se déplacer à travers les glaces.

Le Centre de sauvetage maritime de l'Australie, qui a coordonné les efforts de sauvetage, a demandé à l'Aurora de demeurer dans la région dans le cas où son aide serait nécessaire. En vertu des conventions internationales observées par la plupart des pays, les équipages des navires ont l'obligation de participer à de tels efforts de sauvetage et les propriétaires des bateaux se partagent les coûts.

Dimanche, un brise-glace de la garde-côtière américaine, le Polar Star, a quitté l'Australie en direction de l'Arctique, en réponse à une demande lancée le 3 janvier par l'Australie, la Russie et la Chine pour aider les deux bateaux coincés, dans lesquels se trouvent plus de 120 membres d'équipage. Le Polar Star a coupé court à son escale prévue à Sydney pour aider les navires russe et chinois puisque ceux-ci pourraient ne pas être en mesure de se dégager des glaces.

Selon le Centre de sauvetage maritime de l'Australie, il faudra environ sept jours, selon la météo, pour que le Polar Star atteigne Commonwealth Bay.

En plus du retard causé au programme scientifique australien par le détour, l'opération de sauvetage coûtera 358 000 $ US aux contribuables australiens, a fait savoir un porte-parole du ministre de l'Environnement.

INOLTRE SU HUFFPOST

2013, la rétrospective AFP