NOUVELLES

Wall Street ouvre en petite hausse après un début d'année dans le rouge

03/01/2014 10:03 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Wall Street s'affichait en légère hausse vendredi à l'ouverture, rebondissant à l'entame d'une séance devant être ponctuée par plusieurs discours de responsables de la banque centrale américaine: le Dow Jones gagnait 0,33% et le Nasdaq 0,14%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones s'appréciait de 55,03 points à 16.496,38 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 5,99 points, à 4.149,06 points.

L'indice élargi S&P 500 s'adjugeait 0,27% (+ 5,02 points) à 1.837,00 points.

La Bourse de New York avait clôturé dans le rouge jeudi, les investisseurs choisissant d'engranger quelques profits après avoir terminé 2013 sur de nouveaux records: le Dow Jones avait perdu 0,82% à 16.441,35 points et le Nasdaq 0,80% à 4.143,07 points.

Il s'agissait de la première fois depuis 2008 que la Bourse entamait l'année sur une séance à la baisse et ce repli "a concerné tous les secteurs et presque toutes les valeurs du Dow", remarquait Patrick O'Hare de Briefing.com.

"Le marché s'annonce un peu meilleur ce matin, même si la neige continue de tomber sur l'ensemble de la côte Est" des Etats-Unis, perturbant l'arrivée au travail de certains opérateurs, ajoutait-il.

En l'absence d'indicateurs majeurs, les investisseurs présents seront à l'affût de signaux sur l'état d'esprit des responsables de la banque centrale américaine dans les discours du président de la Fed de Richmond, Jeffrey Lacker, du gouverneur de la Fed Jeremy Stein et surtout du patron de l'institution Ben Bernanke, qui s'exprimera sur le thème: "Une Réserve Fédérale changeante: passé, présent et futur".

Après huit ans à sa tête, M. Bernanke laissera les commandes de la Fed à Janet Yellen à la fin du mois. Elle aura notamment comme mission de gérer le ralentissement progressif du soutien à l'économie de l'institution, dont Wall Street a largement profité ces derniers mois.

Pour jauger de la vigueur de la consommation aux Etats-Unis, traditionnel moteur de la croissance dans le pays, les courtiers surveillent également les chiffres sur les ventes de voitures.

Le constructeur automobile américain Chrysler, filiale de l'italien Fiat, a déjà annoncé avoir enregistré des ventes en hausse de 6% en décembre. Les ventes de son concurrent Ford ont progressé de 1,8%.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 3,004% contre 2,985% jeudi soir et celui à 30 ans à 3,942% contre 3,919% à la précédente clôture.

jum/sl/gde

PLUS:hp