NOUVELLES

Ukraine: début du procès de l'avocat de Timochenko

03/01/2014 08:30 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Le procès de Serguï Vlassenko, avocat de l'opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, pour violences conjugales envers son ex-épouse, s'est ouvert vendredi à Kiev, une affaire dénoncée par l'opposition comme la poursuite de répressions politiques, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'audience a cependant été ajournée au 10 janvier en raison de l'absence de l'avocat de M. Vlassenko.

M. Vlassenko est soupçonné de coups et blessures sur son ex-épouse Natalia Okounska, des faits présumés remontant à 2010 et 2011. Il risque jusqu'à deux ans de prison.

Il a dénoncé cette affaire comme un "mensonge" et une "répression politique".

"Je suis seulement ici car je fais partie de l'équipe de défense de Ioulia Timochenko", a-t-il dit vendredi après l'audience.

Il a affirmé être séparé de son ex-femme depuis cinq ans et ne l'avoir quasiment jamais vue depuis.

"Elle est utilisée", a-t-il lancé.

Mais le procureur Dmytro Borzykh a de son côté insisté sur le fait que l'affaire n'était en rien politique.

"Ces accusations n'ont absolument aucun lien avec la politique", a-t-il dit aux journalistes.

Les poursuites contre M. Vlassenko ont été lancées en novembre, alors que l'Ukraine était en pleines négociations sur l'éventuelle signature d'un accord d'association avec l'Union européenne.

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a finalement refusé de signer cet accord avec l'UE, provoquant un important mouvement de contestation en Ukraine. Depuis près d'un mois et demi, la place de l'Indépendance à Kiev, la capitale, est occupée par un camp de tentes et entourée de barricades.

Vendredi, une centaine d'opposants se sont rassemblés devant le tribunal Petcherski de Kiev, pour témoigner de leur soutien à l'avocat de l'ex-Première ministre Timochenko.

M. Vlassenko s'est vu interdire en novembre de quitter Kiev sans l'autorisation de l'enquêteur chargé de son affaire, sauf s'il de déplacements à Kharkiv (est de l'Ukraine) où est actuellement soignée sa cliente pour des hernies discales.

"Un nouveau procès politique s'est ouvert aujourd'hui contre mon avocat", a déclaré Ioulia Timochenko dans une lettre lue par sa fille Evguenia devant les journalistes après l'audience.

"J'appelle tous les dirigeants de la société civile, les défenseurs des droits de l'homme, les journalistes, les membres de l'opposition et ceux qui ne sont tout simplement pas indifférents à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour défendre Serguï Vlassenko", a poursuivi l'opposante.

Incarcérée depuis 2011, Mme Timochenko purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir.

Les poursuites à son encontre ont provoqué une grave crise entre l'Ukraine et l'Union européenne, qui y voit des motivations politiques et a demandé à plusieurs reprises sa libération.

M. Vlassenko a précisé vendredi qu'il comptait déposer une requête samedi en vue d'un aménagement de peine pour Mme Timochenko.

"Elle a déjà purgé un tiers de sa peine", a-t-il dit. "Elle devrait avoir le droit de sortir librement dans Kharkiv", a-t-il ajouté.

os-zak-lap/mr

PLUS:hp