NOUVELLES

Décès de Phil Everly, ancien membre du duo des Everly Brothers (épouse)

03/01/2014 10:26 EST | Actualisé 05/03/2014 05:12 EST

Phil Everly, membre avec son frère, Don Everly, du duo de chanteurs et guitaristes de rock et de country américains Everly Brothers, en tête des hit-parades à la fin des années cinquante, est décédé vendredi à Burbank en Californie (ouest) à l'âge de 74 ans, a annoncé son épouse au Los Angeles Times.

Phil Everly est mort des suites d'une maladie pulmonaire chronique, a précisé Patty Everly.

Le duo a enregistré son premier disque en 1957. Parmi les nombreux tubes des Everly Brothers, figurent notamment "Wake Up Little Susie", "All I Have to Do is Dream" et "Bye Bye Love".

Les deux frères, qui ont influencé la musique des Beatles, ainsi que celle de Simon et Garfunkel, étaient réputés pour l'harmonie de leurs chansons.

Leur influence "dépasse même leur renommée", écrit Paul Simon dans le magazine Rolling Stone, qui a qualifié le duo de "plus important de l'histoire du rock".

"Elle est peut-être même plus forte que celle d'Elvis Presley, les Everly Brothers ayant fusionné le country avec le rock & roll, le son émergeant des Fifties", rappele Simon.

Le Hall of Fame du Rock and Roll dans lequel les Everly Brothers firent leur entrée en 1986 avait décrit ce caractère harmonieux comme "l'un des trésors musicaux des années cinquante ayant exercé une influence majeure sur la musique des années soixante".

Selon Rolling Stones, Phil et son jeune frère étaient les enfants de deux vedettes de la musique country du Middlewest, Ike et Margaret Everly.

Soignant un look de garçons sages, tirés à quatre épingles, les deux frères ont grandi en participant aux concerts radiophonique de leurs parents avant de débuter leur carrière à Nashville, la Mecque de la musique country, dans le Tennessee.

"Made to love", une de leur chansons, sera reprise en 1962 par le chanteur français Claude François, qui en changera les paroles pour devenir: "Belles, Belles, Belles!"

Chantant en douce harmonie en public, les deux frères ont progressivement sombré dans la drogue et l'abus d'alcool, s'affrontant de plus en plus souvent hors scène.

En 1973, le duo éclate en plein milieu d'un concert dans le sud de la Californie, pour ne se reformer qu'en 1983, quand ils ont joué au Royal Albert Hall de Londres.

Les frères ont produit deux albums dans les années 1980 et joué quelques concerts dans les années 1990, mais en restant des étrangers l'un pour l'autre.

"Nous sommes complètement différents, sauf quand nous chantons ensemble", a déclaré Don Everly au Los Angeles Times en 1999: "Je suis un démocrate libéral, il est assez conservateur".

Pourtant, leur influence musicale continue: en novembre, Billie Joe Armstrong de Green Day et la chanteuse de jazz Norah Jones ont sorti un album en hommage aux Everly Brothers, intitulé "Foreverly".

"Les Everly Brothers font partie de mes souvenirs depuis que j'écoute de la musique. De telles harmonies sont éternelles. Tu vas nous manquer, Phil. Merci", écrit Armstrong sur Twitter.

En plus de son épouse et de son frère, Everly laisse dans le deuil sa mère, Margaret, ses fils Jason et Chris, et deux petites-filles. Son enterrement aura lieu dans la stricte intimité familiale, selon le Los Angeles Times

bur/mpd/ob/fw/ml

PLUS:hp