NOUVELLES

Patrick Karegeya, un opposant rwandais retrouvé mort à Johannesburg

02/01/2014 05:33 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST
Radio-Canada

Patrick Karegeya, ancien chef des services de renseignement militaires du Rwanda et dissident du régime de Kigali, a été retrouvé mort dans un hôtel de Johannesburg. La police sud-africaine a ouvert une enquête pour meurtre.

« Il a été trouvé dans sa chambre d'hôtel, mort sur le lit. Les premiers éléments de l'enquête ont montré que son cou était enflé. Une serviette tachée de sang et une corde ont été trouvées dans le coffre de la chambre. Il est possible qu'il ait été étranglé », a précisé la police sud-africaine.

Son parti, le Congrès national du Rwanda (RNC) a accusé des agents du président rwandais, Paul Kagame, d'être responsables du meurtre, une allégation que l'ambassadeur rwandais a aussitôt démentie.

M. Karegeya, 53 ans, vivait en exil en Afrique du Sud depuis 2007. Un tribunal militaire rwandais l'avait condamné par contumace à 20 ans de prison pour désertion, diffamation et menace à la sécurité de l'État, en compagnie d'un autre dissident rwandais exilé, lui aussi, en Afrique du Sud, Faustin Kayumba Nyamwasa. Ce dernier a fait l'objet de deux tentatives d'assassinat en juin 2010.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2013