NOUVELLES

L'armée sud-sudanaise va enquêter sur les massacres de civils

02/01/2014 11:45 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

L'armée sud-soudanaise a formé une commission pour enquêter sur les massacres de civils lors des affrontements qui opposent depuis plus de deux semaines les forces du président Salva Kiir à celles de son rival l'ancien vice-président Riek Machar, a déclaré jeudi le gouvernement.

Le communiqué gouvernemental précisant que la commission "va enquêter sur les personnes impliquées dans la mort d'innocents" a été publié après que la mission des Nations unies au Soudan du Sud, la Minuss (UNMISS) eut annoncé avoir commencé à réunir des données sur les atrocités signalées.

Le conflit qui oppose l'armée sud-soudanaise et les milices tribales de Riek Machar, aurait déjà fait des milliers de morts.

La mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) s'est dite mardi "très inquiète face aux preuves de plus en plus flagrantes de violations manifestes des droits internationaux de l'homme commises au Soudan du Sud."

Elle a signalé des "exécutions extra-judiciaires de civils et de soldats faits prisonniers" dans la capitale Juba, mais aussi dans les villes de Malakal et Bor. Selon l'organisation Human Rights Watch, ces exécutions auraient été perpétrées sur la base des appartenances ethniques.

Un autre comité de l'armée sera chargé d'enquêter sur les causes de "l'incident de la division du Tigre", faisant référence aux luttes intestines au sein de l'unité de garde présidentielle de l'armée qui ont déclenché les troubles, il y a près de trois semaines.

str-pjm/cld/jlb

PLUS:hp