NOUVELLES

Canada: le maire de Toronto candidat à sa réélection

02/01/2014 10:22 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

Le maire de Toronto Rob Ford, déchu de ses prérogatives en novembre après avoir créé le scandale en avouant avoir consommé du crack, a été le premier jeudi à déposer officiellement sa candidature pour la prochaine municipale, en fin d'année.

"Je viens de déposer mes papiers pour l'élection de 2014. Votez le 27 octobre", a écrit Rob Ford sur son compte Twitter, en publiant une photo le montrant aux côtés de son frère Doug Ford en train de s'inscrire à la course municipale de la quatrième ville d'Amérique du nord.

Depuis le scandale déclenché fin octobre par ses aveux sur sa consommation de crack ou ses abus d'alcool, ou encore par des propos salaces, Rob Ford a toujours répété qu'il serait présent le 27 octobre 2014, date de la prochaine élection pour la mairie de Toronto.

Le 18 novembre, à une très large majorité, le conseil municipal de Toronto avait retiré au populiste tous ses pouvoirs exécutifs au profit de son adjoint Norm Kelly.

Rob Ford, qui reste officiellement le maire de la capitale de la province de l'Ontario, a été omniprésent depuis sa disgrâce, particulièrement dans la dernière moitié du mois de décembre quand la ville a été paralysée par une tempête de pluies verglaçantes. A quelques jours des fêtes de Noël, plus de 300.000 foyers torontois ont été privés d'électricité pendant plusieurs jours et le maire a été médiatiquement très présent, d'autant que ce sont les foyers des banlieues qui étaient les plus touchées, là où l'électorat de Rob Ford est le plus solide.

Dans les sondages et en dépit de ses déboires, Rob Ford a vu sa cote à peine écornée. Une semaine après sa disgrâce, 42% des Torontois avaient toujours une opinion favorable de leur maire, dont une majorité significative dans les catégories sociales les moins favorisées et parmi les habitants des banlieues.

Dans la course à la mairie de Toronto, Rob Ford, plutôt soutenu par les conservateurs, va affronter la responsable des transports de la ville Karen Stintz (centre droit) qui avait fait savoir en octobre qu'elle serait candidate. Mais avec seulement 7% des intentions de vote dans un sondage fin novembre, elle est largement devancée par le maire sortant avec 31% des intentions de vote.

C'est une responsable du Nouveau parti démocratique (gauche) Olivia Chow qui est en tête dans les sondages (34%), sans être pourtant officiellement candidate. Originaire de Hong Kong, elle est la veuve de Jack Layton, l'ancien chef de l'opposition mort en 2011. D'autres candidats sont aussi évoqués comme le conservateur John Tory ou encore Denzil Minnan-Wong, un conseiller municipal, farouche opposant à Rob Ford.

mbr/mdm

PLUS:hp