NOUVELLES

Après le Nouvel An, les Italiens accommodent 200 millions d'euros de restes

02/01/2014 08:39 EST | Actualisé 04/03/2014 05:12 EST

Plus de 200 millions d'euros de nourriture non utilisée durant le réveillon du Nouvel An ont été sauvés de la poubelle grâce à l'art d'accommoder les restes, revenu à la page dans l'Italie en crise, selon un syndicat agricole.

Selon la Coldiretti, près de sept Italiens sur dix (68%) ont passé le réveillon de fin d'année à la maison et 73% ont réduit leur dépense à cette occasion (1,9 milliard d'euros, soit 5% de moins que l'an dernier).

Et 56% d'entre eux ont déclaré réutiliser les restes.

"Récupérer la nourriture est un choix qui fait du bien à l'économie ainsi qu'à l'environnement, avec une moindre production de déchets", relève le syndicat.

Durant le réveillon, le syndicat estime que 80 millions de bouteilles de mousseux ont été débouchées et qu'ont été consommés 6,5 millions de kilos de cotechini et zamponi, saucissons à cuire traditionnellement servis au réveillon (+9% par rapport à l'an dernier), et 10 millions de lentilles, réputées porter fortune...

L'Italie, en proie à la récession, est de plus en plus sensibilisée au thème du gaspillage alimentaire, avec notamment des centres de collecte et de distribution des excédents alimentaires aux plus démunis.

Selon la FAO, l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, basée à Rome, plus d'un milliard de tonnes de nourriture, soit un tiers de la production mondiale est gaspillé chaque année pour un coût d'environ 750 milliards de dollars.

Ce thème sera aussi l'un des axes de la prochaine Exposition universelle, baptisée "nourrir la planète, énergie pour la vie", qui se tiendra à Milan en 2015.

mle/lrb/jeb

PLUS:hp