NOUVELLES

Le pétrole en hausse en Asie avant les stocks américains

01/01/2014 10:57 EST | Actualisé 03/03/2014 05:12 EST

Les cours du pétrole étaient en hausse jeudi en Asie dans un volume d'affaires modeste avant la publication attendue vendredi de l'état des réserves de brut aux Etats-Unis.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février prenait 22 cents, à 98,64 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février également s'appréciait de 17 cents, à 110,97 dollars.

Les cours bénéficiaient de "signes de reprise de l'économie aux Etats-Unis", premier consommateur mondial d'or noir, avec la perspective d'une demande accrue pour les produits pétroliers, relève Sanjeev Gupta du cabinet de conseil EY.

Etalon de cette demande, le dernier état hebdomadaire des réserves américaines d'hydrocarbures doit être publié vendredi par le département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswire, les autorités américaines devraient faire état d'un recul des réserves de brut de 2,2 millions de barils la semaine dernière.

Les investisseurs surveillent par ailleurs les négociations entre l'Iran, gros producteur de brut, et les puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France, Russie, Chine et Allemagne) sur le programme nucléaire de Téhéran.

Les experts négociateurs ont proposé la date du 20 janvier pour commencer l'application de l'accord de Genève du 24 novembre qui vise à résoudre la crise du nucléaire iranien.

Cet accord prévoit entre autres qu'il n'y aura pas de nouvelles sanctions contre l'Iran durant une période intérimaire de six mois pendant laquelle Téhéran a accepté de geler le développement de ses activités nucléaires sensibles.

L'objectif est de trouver un accord définitif avec l'Iran, soupçonné, malgré ses dénégations, de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert de programme nucléaire civil.

L'Iran exporte actuellement moins d'1,2 million de barils par jour (mb/j) contre 2,5 mbj avant la mise en place des sanctions des Occidentaux.

Pour la dernière séance de l'année sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI avait cédé mardi 87 cents pour s'établir à 98,42 dollars. A Londres, le Brent avait terminé à 110,80 dollars, en baisse de 41 cents.

str/bjp/gab/ob

PLUS:hp